27 avr. 14

Tartelettes amandes et myrtilles

 

IMG_9902 - copie

 

Cela faisait longtemps que j'avais envie de faire des tartelettes toutes blanches ! Je les trouve toutes jolies, elles donnent envie de croquer dedans.

La recette est assez simple en soi, puisqu'elle se compose d'une pâte, de fruits mixés et lait d'amandes figé.

J'ai choisi la myrtille, car son goût s'allie bien avec l'amande, en plus de contraster au niveau des couleurs. Assez peu calorique, il contient du sorbitol qui est un stimulant de la vésicule biliaire.

Le lait d'amandes est quant à lui naturellement légèrement sucré. Il est donc parfait pour les desserts et contient en plus des vitamines et des minéraux (fer, magnésium, calcium...). Mieux vaut le faire maison pour préserver au mieux les bienfaits des amandes ! Je n'ai pas encore de recette à vous proposer, ça viendra peut-être !


Pour 4 tartelettes :

La pâte :
- 160 g de farine de blé T65
- 100 g de margarine végétale
- 2 cuillères à soupe de sucre de canne
- 2 cuillères à soupe de fécule de maïs
- Lait de soja vanille (ou autre lait végétal)

Les fruits mixés :
- 100 g de myrtilles fraiches
- 1 cuillère à soupe de sucre de canne

L'amande :
- 125 ml de lait d'amandes
- 25 ml de crème d'amandes
- 30 g de sucre de canne très blond (ou de sucre glace bio)
- 7 g de fécule de maïs


Préchauffez votre four à 180°C.

Préparez votre pâte en plaçant dans un récipient la farine, le sucre de canne et la fécule. Ajoutez la margarine, et mélangez de bout des doigts pour obtenir une semoule grossière. Incorporez ensuite un peu de lait de soja vanille et pétrissez de façon à obtenir une pâte souple et non collante.

Étalez votre pâte au rouleau à pâtisserie et placez-la dans vos moules. Piquez-la à l'aide d'un couteau ou d'une fourchette et faites cuire environ 15 minutes.
Une fois cuit, réservez.

Mixez vos myrtilles avec le sucre. Disposez une cuillère à soupe au fond de chaque tartelette.

Versez le lait d'amandes, la crème d'amandes et le sucre dans une casserole et placez sur feu moyen. Remuez au fouet. Lorsque la préparation est tiède, ajoutez la fécule de maïs et remuez sans cesse. Lorsque le liquide commence à épaissir, retirez du feu, et versez équitablement sur vos tartelettes. Égalisez bien, puis placez au moins une heure au réfrigérateur pour que cela finisse de figer.


24 avr. 14

Bounty

 

IMG_9658 - copie

 

L'avantage de cette recette, c'est qu'elle est crue. Les propriétés de ses ingrédients sont donc conservées.
L'ingrédient roi : la noix de coco : exempte de cholestérol, elle favorise le transit intestinal (elle est même laxative à haute dose).
L'huile de coco est une graisse saturée qui contient pour près de la moitié de sa composition, de l'acide laurique, qui joue un rôle majeur sur le système immunitaire et sur le système cardio-vasculaire. Elle est anti-inflammatoire et permet de stabiliser la glycémie. Cette huile est solide à température ambiante. Son point de fusion (température à laquelle est redevient liquide) est d'environ 25°C. On a donc très peu besoin de la chauffer, c'est parfait ! Du coup en été, elle est même parfois liquide sans qu'on ait besoin d'intervenir ! En se figeant, elle va permettre de consolider les Bounty.
Le sirop d'agave, quant à lui, est un agent sucrant à l'indice glycémique faible (c'est-à-dire que votre glycémie augmentera moins en consommant du sirop d'agave qu'en consommant du sucre blanc par exemple).
Le cacao est une bonne source de fer.
Décidemment, vraiment que des bonnes raisons pour les manger ces Bounty !

Je me suis servie de moules en silicone (facilitent le démoulage) de minis muffins. Mais vous pouvez vous servir de moules de la forme et de la contenance de votre choix (moules à muffins plus grands, bacs à glaçons, etc...).


Pour 9 Bounty :

- 80 g de noix de coco râpée
- 2 cuillères à soupe d'huile de coco extra vierge pressée à froid ( à l'état solide)
- 1/2 gousse de vanille
- 3 cuillères à soupe et demie de sirop d'agave

Pour la couverture :
- 25 g de cacao en poudre non sucré
- 1 cuillère à soupe et demie d'huile de coco exra vierge pressée à froid (à l'état solide)
- 1 cuillère à soupe et demie de sirop d'agave
Ou 75 g de chocolat noir fondu


Placez la noix de coco râpée dans un bol (vous pouvez la mixer un peu pour obtenir une texture plus fine, mais c'est facultatif). 
Faites fondre l'huile de coco sur feu très doux et versez-la dessus. 
Coupez la demi-gousse de vanille en deux dans le sens de la longueur et grattez-la à l'aide d'un couteau pour récolter les graines. Incorporez-les à la noix de coco, et versez aussi le sirop d'agave.
Mélangez bien le tout.

Répartissez le mélange de façon homogène dans vos moules, en tassant. Placez au congélateur durant 1 heure.

Préparez ensuite le chocolat de couverture, en faisant fondre sur feu très doux l'huile de coco. Ajoutez le cacao et le sirop d'agave. Mélangez bien.

Démoulez vos Bounty et plongez-les un par un dans le chocolat. Aidez-vous d'une fourchette pour les ressortir, pour éviter l'excédent de chocolat et disposez-les sur du papier cuisson. Placez-les au congélateur 10 minutes. 

Personnellement, je les conserve ensuite au réfrigérateur, déjà parce que je trouve ça agréable lors de la dégustation, et aussi pour éviter une éventuelle fonte due à une température ambiante trop élevée.

12 avr. 14

Gâteau yaourt vegan à l'ananas

 

IMG_9876 - copie

 

Depuis que je suis végétalienne, j'ai envie de manger un bon gâteau yaourt tout moelleux. En particulier ceux à l'ananas, sur lesquels on voit apparaître de belles tranches de fruits ! En plus de l'envie, c'était un défi à relever pour la cuisinière végétalienne que je suis (y a plus dur comme défi, on est d'accord, mais quand même !).

Je suis très contente de celui-ci, qui s'avère en plus être mon premier essai. Le gâteau est aérien et moelleux à souhait, je le referai sans hésiter, même sans ananas.


Pour un gâteau de 25 cm de diamètre :

- Un ananas (le mien était petit et faisait 850 g. Vous pouvez sans soucis prendre plus gros, ça vous fera plus de tranches)

- 1 yaourt de soja
- 100 g de sucre de canne
- 45 g de fécule de maïs
- 180 g de farine de blé T65
- 180 g de lait de soja
- 60 g d'huile de tournesol
- 1 sachet de levure chimique
- 1 gousse de vanille
- 1 pincée de sel


Préchauffez votre four à 200°C.

Découpez votre ananas en tranches (de 1 à 2 cm). L'idéal est d'avoir au moins 5 tranches. Enlevez le coeur ainsi que l'écorce. Faites attention qu'il ne reste pas "d'yeux".
Huilez votre moule (j'ai pris un moule à cercle amovible pour plus de facilité). Déposez vos tranches d'ananas, une au centre, les autres autour. Réservez.

Dans un récipient, versez tous les ingrédients (yaourt, farine, fécule, sucre, sel, lait, huile, graines de vanille prélevées dans le gousse et levure). Mélangez de façon à obtenir une pâte homogène.

Répartir équitablement dans votre moule en veillant à ne pas trop déplacer les tranches d'ananas. Enfournez durant 30 minutes.

Laissez tiédir avant de démouler à l'envers pour que l'ananas apparaisse !

10 avr. 14

Mousse au chocolat végétale

 

IMG_9812 - copie

 

Il y a peu de temps, j'ai été contactée par Kaoka, me proposant un partenariat. Autant vous dire que j'ai bondi sur l'occasion, j'étais ravie ! Et ce pour plusieurs raisons...

Déjà la gourmandise ! Rares sont ceux qui n'aiment pas le chocolat (moi j'aime en tout cas !), et c'est un produit très intéressant à travailler. Kaoka a une très belle gamme, j'avais d'ailleurs toujours une tablette qui trainait chez moi avant qu'ils ne me contactent ! Entre les chocolats pâtissiers aux accents plus ou moins forts et leurs différentes tablettes dégustation, leur gamme est très agréable.

La deuxième raison étant les valeurs véhiculées par Kaoka, car il s'agit d'une marque possédant le label bio équitable. En plus de suivre les règles de la production biologique respectant l'environnement, la marque est engagée dans le commerce équitable en valorisant le travail de producteurs de pays émergents, leur permettant de vivre de leur activité.
Il ne m'en fallait pas plus pour accepter ce partenariat alléchant !

Je vous ai donc concocté une mousse au chocolat végétale. Pour en réaliser, on a généralement le choix entre plusieurs ingrédients : tofu soyeux, avocat et... Noix de coco !
Cette dernière a l'avantage d'avoir des propriétés nutritionnelles très intéressantes : dépourvue de cholestérol, elle est pleine de sels minéraux.
La texture est proche d'une mousse au chocolat dense et riche en bouche !


Pour 4 personnes :

- Une conserve de 400 ml de lait de coco
- 125 de chocolat pâtissier corsé 70% de cacao (Kaoka pour moi !)
- 60 g de sucre de canne
- 3 cuillères à soupe d'eau
- 1 pincée de sel gris


Il est tout d'abord important de prendre une conserve de lait de coco car cette dernière sera beaucoup plus riche en matière grasse, ce qui va permettre de la monter en chantilly. Les briques qu'on trouve dans le commerce ne contiennent souvent pas assez de gras ce qui empêche sa montée (le nombre de fois j'ai raté des chantilly (et les recettes allant avec) car je tentais d'utiliser ces briques de lait ou de crèmes de coco ! En plus d'avoir retapissé ma cuisine avec car elles sont trop liquides !).

Ouvrez donc votre conserve de lait de coco en veillant le jour précédant à ne pas l'avoir trop secouée. Recueillez la crème de coco qui stagne sur la moitié supérieure de la conserve. Gardez l'eau de coco restante pour la boire nature par exemple.

Versez la crème de coco dans un récipient et placez-la au congélateur durant 30 minutes.

Faites fondre le chocolat au bain-marie avec l'eau et le sel. Mélangez bien puis réservez hors du feu.

Montez votre crème de coco en chantilly au batteur électrique. Ajoutez ensuite progressivement le sucre de canne au batteur. 
Incorporez maintenant le chocolat toujours en fouettant au batteur.

Disposez dans les contenants de votre choix. À conserver au réfrigérateur.

 

IMG_9835 - copie

03 avr. 14

Tarte pâtissière à l'ananas

 

 

IMG_9806 - copie

 

Cette tarte est vraiment à la portée de tout le monde ! Elle se compose d'une pâte brisée, d'une crème pâtissière au rhum très simple et excellente, et de fruits. Je l'ai déclinée à l'ananas, mais vous pouvez y mettre les fruits que vous voulez !

L'ananas est un fruit d'hiver et de début de printemps, il faut donc vous dépêcher si vous souhaitez le cuisiner !
La broméline contenue dans l'ananas est une enzyme qui facilite la digestion des protéines. Consommer toutefois le fruit cru si vous souhaitez en profiter car la cuisson détruit l'enzyme en question.
L'ananas contient aussi un peu de vitamine C, de la vitamine E et des fibres.


Pour une tarte de 20 cm de diamètre :

La pâte brisée :
- 125 g de farine de blé T65
- 1 cuillère à soupe rase de fécule de maïs
- 1 cuillère à soupe de sucre de canne
- 70 g de margarine végétale
- 1 pincée de sel gris
- Lait végétal

La crème pâtissière : 
- 20 cl de lait soja vanille
- 18 g de fécule de maïs
- 35 g de sucre de canne
- 15 g de margarine végétale
- 1 cuillère à soupe de rhum blanc

- 1 petit ananas
- 2 ou 3 pincées de noix de coco râpée pour la déco

Préchauffez votre four à 180°C.

Préparez votre pâte en versant la farine, la fécule, le sel et le sucre de canne dans un récipient. Ajoutez la margarine et mélangez du bout des doigts pour obtenir une semoule grossière. Incorporez un peu de lait végétal et pétrissez afin d'obtenir une pâte souple et non collante. 
Étalez votre pâte au rouleau sur un plan fariné et placez-la dans votre moule. Piquez à l'aide d'une fourchette et enfournez durant 30 minutes.
Sortez ensuite votre pâte et réservez.

Pendant la cuisson de la pâte, préparez votre ananas. Au couteau, coupez le pied, la tête et l'écorce. Veillez à enlever tous les "yeux" restants (petits point noirs). Découpez des tranches fines dans le sens de la longueur. Enlevez le coeur et détaillez finement chaque tranche.
Maintenant, deux options, soit vous laissez votre ananas cru, soit vous le faites dorer comme moi !
Placez l'ananas dans une poêle et laissez revenir plusieurs minutes en remuant jusqu'à ce qu'il soit doré. Ajoutez un peu de sirop d'agave ou de sucre de canne si l'ananas n'est pas assez sucré. Vous pouvez retirer le surplus de jus qui ressortira à la chaleur.  

Préparez votre crème pâtissière. Dans une casserole, placez le lait vanille, la margarine, le rhum et le sucre. Remuez régulièrement au fouet. Lorsque tout est fondu, incorporez la fécule de maïs et laissez épaissir sur feu moyen sans cesser de remuer.
Versez ensuite tout de suite sur votre pâte. Déposez l'ananas. Saupoudrez d'un peu de noix de coco râpée.

Laissez refroidir puis placez au moins une heure au réfrigérateur pour permettre à la crème de figer complètement.


ME SUIVRE...
ASSOCIATION