10 avr. 14

Mousse au chocolat végétale

 

IMG_9812 - copie

 

Il y a peu de temps, j'ai été contactée par Kaoka, me proposant un partenariat. Autant vous dire que j'ai bondi sur l'occasion, j'étais ravie ! Et ce pour plusieurs raisons...

Déjà la gourmandise ! Rares sont ceux qui n'aiment pas le chocolat (moi j'aime en tout cas !), et c'est un produit très intéressant à travailler. Kaoka a une très belle gamme, j'avais d'ailleurs toujours une tablette qui trainait chez moi avant qu'ils ne me contactent ! Entre les chocolats pâtissiers aux accents plus ou moins forts et leurs différentes tablettes dégustation, leur gamme est très agréable.

La deuxième raison étant les valeurs véhiculées par Kaoka, car il s'agit d'une marque possédant le label bio équitable. En plus de suivre les règles de la production biologique respectant l'environnement, la marque est engagée dans le commerce équitable en valorisant le travail de producteurs de pays émergents, leur permettant de vivre de leur activité.
Il ne m'en fallait pas plus pour accepter ce partenariat alléchant !

Je vous ai donc concocté une mousse au chocolat végétale. Pour en réaliser, on a généralement le choix entre plusieurs ingrédients : tofu soyeux, avocat et... Noix de coco !
Cette dernière a l'avantage d'avoir des propriétés nutritionnelles très intéressantes : dépourvue de cholestérol, elle est pleine de sels minéraux.
La texture est proche d'une mousse au chocolat dense et riche en bouche !


Pour 4 personnes :

- Une conserve de 400 ml de lait de coco
- 125 de chocolat pâtissier corsé 70% de cacao (Kaoka pour moi !)
- 60 g de sucre de canne
- 3 cuillères à soupe d'eau
- 1 pincée de sel gris


Il est tout d'abord important de prendre une conserve de lait de coco car cette dernière sera beaucoup plus riche en matière grasse, ce qui va permettre de la monter en chantilly. Les briques qu'on trouve dans le commerce ne contiennent souvent pas assez de gras ce qui empêche sa montée (le nombre de fois j'ai raté des chantilly (et les recettes allant avec) car je tentais d'utiliser ces briques de lait ou de crèmes de coco ! En plus d'avoir retapissé ma cuisine avec car elles sont trop liquides !).

Ouvrez donc votre conserve de lait de coco en veillant le jour précédant à ne pas l'avoir trop secouée. Recueillez la crème de coco qui stagne sur la moitié supérieure de la conserve. Gardez l'eau de coco restante pour la boire nature par exemple.

Versez la crème de coco dans un récipient et placez-la au congélateur durant 30 minutes.

Faites fondre le chocolat au bain-marie avec l'eau et le sel. Mélangez bien puis réservez hors du feu.

Montez votre crème de coco en chantilly au batteur électrique. Ajoutez ensuite progressivement le sucre de canne au batteur. 
Incorporez maintenant le chocolat toujours en fouettant au batteur.

Disposez dans les contenants de votre choix. À conserver au réfrigérateur.

 

IMG_9835 - copie


03 avr. 14

Tarte pâtissière à l'ananas

 

 

IMG_9806 - copie

 

Cette tarte est vraiment à la portée de tout le monde ! Elle se compose d'une pâte brisée, d'une crème pâtissière au rhum très simple et excellente, et de fruits. Je l'ai déclinée à l'ananas, mais vous pouvez y mettre les fruits que vous voulez !

L'ananas est un fruit d'hiver et de début de printemps, il faut donc vous dépêcher si vous souhaitez le cuisiner !
La broméline contenue dans l'ananas est une enzyme qui facilite la digestion des protéines. Consommer toutefois le fruit cru si vous souhaitez en profiter car la cuisson détruit l'enzyme en question.
L'ananas contient aussi un peu de vitamine C, de la vitamine E et des fibres.


Pour une tarte de 20 cm de diamètre :

La pâte brisée :
- 125 g de farine de blé T65
- 1 cuillère à soupe rase de fécule de maïs
- 1 cuillère à soupe de sucre de canne
- 70 g de margarine végétale
- 1 pincée de sel gris
- Lait végétal

La crème pâtissière : 
- 20 cl de lait soja vanille
- 18 g de fécule de maïs
- 35 g de sucre de canne
- 15 g de margarine végétale
- 1 cuillère à soupe de rhum blanc

- 1 petit ananas
- 2 ou 3 pincées de noix de coco râpée pour la déco

Préchauffez votre four à 180°C.

Préparez votre pâte en versant la farine, la fécule, le sel et le sucre de canne dans un récipient. Ajoutez la margarine et mélangez du bout des doigts pour obtenir une semoule grossière. Incorporez un peu de lait végétal et pétrissez afin d'obtenir une pâte souple et non collante. 
Étalez votre pâte au rouleau sur un plan fariné et placez-la dans votre moule. Piquez à l'aide d'une fourchette et enfournez durant 30 minutes.
Sortez ensuite votre pâte et réservez.

Pendant la cuisson de la pâte, préparez votre ananas. Au couteau, coupez le pied, la tête et l'écorce. Veillez à enlever tous les "yeux" restants (petits point noirs). Découpez des tranches fines dans le sens de la longueur. Enlevez le coeur et détaillez finement chaque tranche.
Maintenant, deux options, soit vous laissez votre ananas cru, soit vous le faites dorer comme moi !
Placez l'ananas dans une poêle et laissez revenir plusieurs minutes en remuant jusqu'à ce qu'il soit doré. Ajoutez un peu de sirop d'agave ou de sucre de canne si l'ananas n'est pas assez sucré. Vous pouvez retirer le surplus de jus qui ressortira à la chaleur.  

Préparez votre crème pâtissière. Dans une casserole, placez le lait vanille, la margarine, le rhum et le sucre. Remuez régulièrement au fouet. Lorsque tout est fondu, incorporez la fécule de maïs et laissez épaissir sur feu moyen sans cesser de remuer.
Versez ensuite tout de suite sur votre pâte. Déposez l'ananas. Saupoudrez d'un peu de noix de coco râpée.

Laissez refroidir puis placez au moins une heure au réfrigérateur pour permettre à la crème de figer complètement.

31 mars 14

Muffins chocolat et fleur de sel

 

IMG_9784 - copie

 

Depuis les derniers muffins, je voulais continuer sur ces petits gâteaux avec une note de gourmandise supplémentaire. Et quoi de mieux alors que le chocolat ! Ce dernier s'accorde très bien avec la fleur de sel, qui vient relever son goût subtil.

Pour 9 muffins :

- 235 ml de lait de soja
- 4 cuillères à soupe de crème de soja
- 50 ml d'huile de tournesol
- 200 g de farine de blé T65
- 60 g de fécule de maïs
- 2 cuillères à café de levure chimique
- 1 cuillère à café de bicarbonate de soude
- 115 g de sucre de canne
- 100 g + 75 g de chocolat pâtissier sans lait
- 1 cuillère à soupe d'eau
- 1 demie cuillère à café de fleur de sel gris + 9 pincées

Préchauffez votre four à 180°C.

Mettez le chocolat à fondre au bain-marie avec une cuillère à soupe d'eau. Concassez les 75 g de chocolat restants.

Dans un récipient, versez le lait de soja, l'huile et la crème de soja. Mélangez.

Incorporez ensuite la farine de blé, la fécule de maïs, la levure, le bicarbonate, le sucre de canne et le sel. Mélangez bien. Ajoutez ensuite le chocolat fondu ainsi que le chocolat concassé puis mélangez.

Disposez vos caissettes en papier dans votre moule et remplissez-les aux trois quarts. Saupoudrez chaque muffin d'une pincée de fleur de sel, et enfournez durant 25 minutes.

28 mars 14

Muffins façon Strudel

 

IMG_9758 - copie

 

Il m'a subitement pris l'envie de revisiter le strudel. Et de le revisiter dans un format sympa, que je pourrais transporter facilement si je le souhaitais. Et comme un de mes amours en cuisine, c'est le rhum dans les pâtisseries, c'est un Allemand aux accents martiniquais que je vous ai fait là !

Ces petites choses sucrées se composent donc d'un appareil à muffins assez simple (inspiré par Lili's Kitchen), garnies d'un mélange pommes/raisins secs/cannelle/rhum et surmontées d'un petit croustillant.


Pour 10 muffins :

Pour la pâte :
- 180 ml de lait de soja
- 3 cuillères à soupe de rhum blanc
- 50 ml d'huile de tournesol
- 4 cuillères à soupe de crème de soja
- 200 g de farine de blé T65
- 60 g de fécule de maïs
- 150 g de sucre de canne
- 2 cuillères à café de levure chimique
- 1 cuillère à café de bicarbonate de soude
- 2 cuillères à café rase de cannelle en poudre
- 2 cuillères à soupe de raisins secs

Pour la garniture :
- 3 pommes moyennes
- 1 cuillère à soupe d'huile de tournesol
- 1 cuillère à soupe de sirop d'agave si les pommes ne sont pas assez sucrées
- 1 cuillère à soupe de rhum

Pour le croustillant :
- 25 g de farine de blé T65
- 10 g de sucre de canne
- 15 g de margarine végétale
- 1 demie cuillère à café de cannelle en poudre


Préchauffez votre four à 180°C.

Épluchez vos pommes et découpez-les en petits dés.
Faites chauffer l'huile dans une poêle, y ajouter les pommes, ainsi que le sirop d'agave et le rhum. Laissez cuire durant 3 minutes environ. Réservez.

Préparez votre croustillant en versant la farine, le sucre et la cannelle dans un bol. Incorporez la margarine et mélangez du bout des doigts afin d'obtenir une semoule grossière. Réservez.

Dans un récipient, préparez votre pâte en versant le lait de soja, l'huile de tournesol, le rhum et la crème de soja. Mélangez.
Incorporez ensuite la farine, la fécule de maïs, le sucre de canne, la levure, le bicarbonate, et la cannelle. Mélangez bien pour éviter les grumeaux.
Ajoutez vos pommes et les raisins secs et mélangez.

Disposez vos caissettes en papier dans vos moules à muffins.
Versez de la pâte jusqu'aux trois quarts environ. Saupoudrez de votre pâte à croustillant et enfournez 25 minutes.
Si vous ne disposez pas de caissettes en papier et faites directement dans un moule en silicone, attendez le refroidissement complet avant de démouler.

IMG_9775 - copie

25 mars 14

Boulgour fin, raisins et blettes, espuma noisettes et paprika

 

blettes

 

Mon partenaire Markal m'a envoyé une box de printemps contenant deux produits : du boulgour fin et des noisettes, afin de participer à un concours. Si le coeur vous en dit, vous pouvez voter en cliquant là ! (Je ne vous cache pas que ça me dirait bien que vous alliez voter ;) parce que mes petites recettes vegan ont tendance à finir petites (grandes !) dernières !).

Je ne connaissais pas le boulgour fin, et j'ai plutôt aimé ! La texture est sympa, tout comme le goût ! J'ai trouvé que c'était une variante du blé qui changeait de l'ordinaire... Côté santé, il contient du fer et du magnésium, ainsi que 13g de protéines (pour 100g).
Les noisettes sont très riches en potassium et en protéines (15g pour 100g).

Le thème devait tourner autour d'un légume de printemps, et comme je suis tombée amoureuse des blettes, le choix était tout trouvé !

Pour deux personnes :

- 100 g de boulgour fin sec
- 180 g de blettes
- 1 petite gousse d'ail
- 1 cuillère à soupe de raisins secs
- 2 cuillères à soupe de noisettes
- 200 ml de crème de soja
- 1 cuillère à café rase de paprika doux
- 2 cuillères à soupe d'huile d'olive
- Sel et poivre

Versez votre crème de soja dans une casserole, versez 1 cuillère à soupe de noisettes concassées et le paprika,  puis faites chauffer sur feu doux en remuant. Une fois chaud, retirez la casserole du feu et salez à votre convenance. Laissez infuser durant 15 minutes. Passez ensuite au chinois et versez dans un siphon. Refermez votre siphon, percutez une cartouche de gaz et placez au réfrigérateur durant deux heures.
Au bout des deux heures, concassez les noisettes au couteau.
Dans un récipient, versez le boulgour fin, les raisins secs et une cuillère à soupe de noisettes concassées. Couvrez d'eau bouillante en dépassant un peu le niveau du mélange. Laissez absorber 15 minutes. L'eau va aussi réhydrater les raisins, ainsi que les noisettes qui donneront l'impression de noisettes fraiches sous la dent ! Au bout de ce temps, retirez l'éventuelle eau excédentaire. Salez et poivrez à votre convenance.
Coupez le pied des blettes. Lavez les feuilles. Découpez-les en biseau pas trop gros (côtes et feuilles). 
Versez l'huile d'olive dans une poêle et faites revenir l'ail haché. Faites ensuite cuire vos blettes sur feu moyen durant 15 minutes en remuant régulièrement.
À l'aide d'un cercle, déposez votre boulgour dans deux assiettes.
Déposez vos blettes par dessus. 
À l'aide d'un siphon, déposez un peu d'espuma. Décorez d'un trait de paprika et dégustez !

 


08 mars 14

Carrés menthe choco (légumes inside)

 

blog

 

Attention, recette qui déchire tout ! Je l'ai trouvé en parcourant Instagram, notamment le compte de Newaysdk. Instantanément, mon cerveau a sondé ma cuisine et bingo, j'avais tous les ingrédients !

Cette recette est crue, on profite donc au max de tous les bienfaits des vitamines et des minéraux présents dans les ingrédients.

Et surprise, il y a du légume là-dedans. Moi aussi, j'ai été surprise au début, mais il y a bel et bien de l'épinard. C'est d'ailleurs grâce à lui que l'on obtient cette couleur verte trop mignonne. Rassurez-vous, on ne sent pas le goût du légume, ni celui de la noix de cajou. C'est sucré, sans l'être trop.

On retrouvera donc de l'épinard qui contient beaucoup de fer et de vitamine C, des noix de cajou qui apportent leur lot de protéines végétales (18g pour 100g), de l'huile de coco qui nous booste le transit intestinal, le système immunitaire et protège le système cardio-vasculaire, et de l'huile essentielle de menthe poivrée, réputée pour ses vertus toniques et digestives.

Je ne vous fais pas attendre plus longtemps, voilà la recette :


Pour un plat rectangulaire de 13cmx16cm (4 grands carrés) :

- 100 g de noix de cajou natures (non salées)
- 1 poignée de feuilles d'épinards crues
- 35 g de crème de coco
- 80 g d'huile de coco fondue + 2 cuillères à café
- 13 ml de sirop d'agave
- 1 petite poignée de feuilles de menthe douce
- 15 gouttes d'huile essentielle de menthe poivrée
- 100 g de chocolat noir sans lait (ou plus si vous voulez une couverture plus épaisse de chocolat, et prenez du chocolat cru si vous souhaitez une recette entièrement crue)
- Diverses graines ou noix concassées pour le dessus du chocolat (noisettes pour moi)

 

Avant toute chose, ne consommez pas d'huile essentielle de menthe poivrée si vous êtes enceinte, elle a des propriétés abortives.

Faites tremper au moins une nuit les noix de cajou dans de l'eau de source. Une fois réhydratées, égouttez.

Placez l'ensemble des ingrédients (noix de cajou, épinards, crème de coco, huile de coco fondue très doucement au bain-marie, le sirop d'agave, les feuilles de menthe et l'huile essentielle de menthe poivrée), hormis le chocolat et les noisettes, dans un blender ou un mixeur assez puissant.
Mixez jusqu'à obtention d'une consistance homogène et onctueuse. Réservez.

Placez la moitié du chocolat au bain-marie avec une cuillère à café d'huile de coco et faites fondre à basse température.

Chemisez votre plat de papier cuisson, et versez le chocolat au fond. Placez 15 minutes au congélateur pour qu'il fige.
Versez ensuite la préparation à la menthe par-dessus et placez 1h au congélateur pour qu'elle fige elle-aussi.

Une fois le temps écoulé, faites fondre à basse température le reste du chocolat avec une cuillère à café d'huile de coco. Concassez vos noisettes (ou autres) au couteau.
Versez le chocolat sur la préparation à la menthe. Répartissez vois noix/graines/etc.
Placez de nouveau 15 minutes au congélateur.

Démoulez ensuite, et découpez vos carrés. Il vaut mieux les couper lorsqu'ils sortent du congélateur car c'est plus facile. Il faut les conserver au réfrigérateur, ils deviennent onctueux !

blog2

27 févr. 14

Blettes à l'indienne

 

IMG_9671

 

Je dois l'avouer, je n'avais jamais mangé de blettes. Et les voilà qui apparaissent sur l'étal de mon magasin bio. Trop tentant. Résultat ? Il est très bon ce légume !

Blettes, bettes, jouttes ou poirées, tous ces jolis noms désignent un légume vert composé de deux parties : les côtes (ou cardes) pour la partie blanche et les feuilles pour la partie verte. Chez lui, tout se mange, les côtes restant un peu croquantes. Ce légume peut être cuit à la poêle ou à l'eau.

Riches en fibres et en minéraux, les blettes sont très peu caloriques. Décidemment, elles sont trop cool.

 

Pour deux/trois personnes :

- 1 pied de blettes (275 g pour moi)
- 1 belle pomme de terre
- 3 cuillères à soupe de lait de coco
- 1 demi-cuillère à café de graines de cumin
- 1 demi-cuillère à café de curcuma
- 1 cuillère à café de curry
- 1 cuillère à café de coriandre en poudre (des feuilles de coriandre fraiches ça serait encore mieux)
- 2 cuillères à soupe d'huile d'olive + 1 autre
- 1 petite gousse d'ail
- 3 cuillères à soupe d'eau
- Sel
- Piment en option


Pelez votre pomme de terre. Lavez-la et coupez-la en cubes. Faites cuire dans une casserole d'eau salée. Égouttez et réservez.

Coupez le pied des blettes. Lavez soigneusement chaque feuille.
Coupez-les en biseaux pas trop gros. Réservez.

Versez deux cuillères à soupe d'huile d'olive dans une casserole et faites revenir l'ail haché.
Plongez ensuite vos blettes et faites cuire sur feu moyen pendant 10/12 minutes, en remuant de temps en temps. N'hésitez pas à ajouter 1 ou 2 cuillères à soupe d'eau pendant la cuisson.
Vous pouvez parallèlement faire cuire du riz (semi-complet c'est mieux pour la santé !) pour accompagner vos blettes.

Ajoutez ensuite les pommes de terre, le cumin, le curcuma, la coriandre, le curry, le lait de coco, 1 cuillère à soupe d'huile d'olive et 3 cuillères à soupe d'eau (de cuisson du riz pour moi). mélangez bien. Salez à votre convenance. Ajoutez un peu de piment si vous le souhaitez.

Accompagnez vos blettes de riz semi-complet et d'un lassi vegan !

12 janv. 14

Chili vegan

 

IMG_9639 - copie

 

Voilà un plat que j'aprécie, consistant, équilibré et qui réveille les papilles !
Les protéines de soja sont, au final, presque facultatives, car les haricots rouges alliés au riz semi-complet apportent des protéines végétales complètes.
En plus, c'est vraiment du vite préparé !


Pour deux personnes :

- 75 g de protéines de soja texturées
- Eau
- 200 g d'haricots rouges cuits (en conserve pour moi)
- 300 g de passata de tomates
- 1 petit oignon
- 1 gousse d'ail
- 3 cuillères à soupe d'huile d'olive
- 1 demie-cuillère à café de cumin en poudre
- 1 cuillère à café rase de paprika doux
- 1 cuillère à café rase de piment serrano ou de cayenne (ou un peu moins si vous n'aimez pas trop le piquant)
- 1 pincée d'origan en poudre
- Sel


Dans une casserole, sur feu moyen, faites revenir l'ail haché et l'oignon émincé finement dans l'huile d'olive.
Placez les protéines de soja texturées dans un bol et réhydratez-les en versant de l'eau bouillante dessus. Laissez absorber durant 5 bonnes minutes. Égouttez ensuite l'eau restante.
Lorsque l'oignon a bien blondi, incorporez les haricots rouges et la passata de tomates. Ajustez en sel à votre goût.
Ajoutez ensuite les protéines de soja texturées et incorporez aussi le cumin, l'origan, le paprika et le piment. Mélangez bien.

Dégustez bien chaud, accompagné de riz complet ou semi-complet.

04 janv. 14

Befanini

 

IMG_9626 - copie

 

Allez zou, pour l'Épiphanie, je vous emmène en Italie. Évidemment, en ce moment, on voit des galettes partout, et bien moi, je vous ai fait des befanini !
En Italie, pour l'Épiphanie, la tradition veut qu'une gentille vieille sorcière, La Befana, apporte des cadeaux aux enfants. Et en échange, les enfants lui laissent des petits befanini.

Ces petits biscuits secs à la douce saveur de rhum sont parfaits avec le thé ou le café.


Pour environ 65 biscuits :

- 500 g de farine de blé T65
- 200 g de sucre de canne
- 130 g de margarine végétale
- 3 cuillères à soupe de fécule de maïs
- 3 cuillères à soupe d'eau tiède
- 20 ml de rhum (facultatif, si vous n'en mettez pas, ajoutez l'équivalent en lait végétal)
- 5 g de levure chimique (1/2 sachet)
- 1 pincée de sel
- 130 ml de lait de soja 

Dans un récipient, versez la fécule de maïs et l'eau et mélangez bien. 
Incorporez le sucre de canne et le rhum, mélangez bien de nouveau.
Ajoutez maintenant la margarine, la farine, le sel, la levure et le lait de soja. Pétrissez à la main jusqu'à obtention d'une boule de pâte homogène et non collante (ajoutez du lait ou de la farine si nécessaire).
Laissez reposer 30 minutes.

Préchauffez votre four à 180°C.

Farinez votre plan de travail. 
Étalez la pâte à l'aide d'un rouleau à pâtisserie jusqu'à obtention d'une épaisseur de 2/3 millimètres. Découpez vos biscuits à l'aide des emporte-pièces de votre choix.
Déposez-les sur une grille ou une plaque couverte de papier cuisson et enfournez durant 15 minutes (20 si vous les souhaitez croquants). Surveillez de toute façon la cuisson car tout dépend de l'épaisseur.

Attendez que vos befanini soient complètement froids.
Versez un peu de sucre glace dans un récipient et diluez bien avec de l'eau froide.
Badigeonnez les biscuits à l'aide d'un pinceau et versez un peu de perles sucrées. Laissez sécher et dégustez !

31 déc. 13

Salade de chou-rave et pomme, citron menthe

 

IMG_9615 - copie

 

Vous savez quoi ? J'ai découvert depuis peu le chou-rave ! Ce petit légume tout ovale, vert clair ou violet est juste délicieux ! Croquant, juteux et frais, je le consomme cru. Ne le prenez pas trop gros, autrement il sera fibreux.Il suffit de l'éplucher et il est prêt à être consommer !
D'un point de vue nutritif, il est très intéressant car bourré de vitamine C.
Cette petite salade crue est parfaite en entrée, préservant vitamines et enzymes, pour bien lancer la digestion !


Pour 2/3 personnes :

- 1 chou-rave d'environ 200 g
- 1 pomme d'environ 150 g
- 1 demi-citron (jus et zeste)
- 2 feuilles de menthe
- 2 cuillères à soupe d'huile de noix


Épluchez le chou-rave et taillez-le en allumettes.
Prélevez les zestes et le jus du demi-citron.
Lavez votre pomme mais ne l'épluchez pas. Taillez-la aussi en allumettes. Dans un bol, mélangez la pomme et le jus de citron.
Ciselez finement les feuilles de menthe.

Dans un récipient, placez tous les ingrédients (chou-rave, pomme, zestes de citron et menthe) et incorporez l'huile de noix. Mélangez bien. Réservez au frais avant de servir.


ME SUIVRE...
ASSOCIATION