10 avr. 14

Mousse au chocolat végétale

 

IMG_9812 - copie

 

Il y a peu de temps, j'ai été contactée par Kaoka, me proposant un partenariat. Autant vous dire que j'ai bondi sur l'occasion, j'étais ravie ! Et ce pour plusieurs raisons...

Déjà la gourmandise ! Rares sont ceux qui n'aiment pas le chocolat (moi j'aime en tout cas !), et c'est un produit très intéressant à travailler. Kaoka a une très belle gamme, j'avais d'ailleurs toujours une tablette qui trainait chez moi avant qu'ils ne me contactent ! Entre les chocolats pâtissiers aux accents plus ou moins forts et leurs différentes tablettes dégustation, leur gamme est très agréable.

La deuxième raison étant les valeurs véhiculées par Kaoka, car il s'agit d'une marque possédant le label bio équitable. En plus de suivre les règles de la production biologique respectant l'environnement, la marque est engagée dans le commerce équitable en valorisant le travail de producteurs de pays émergents, leur permettant de vivre de leur activité.
Il ne m'en fallait pas plus pour accepter ce partenariat alléchant !

Je vous ai donc concocté une mousse au chocolat végétale. Pour en réaliser, on a généralement le choix entre plusieurs ingrédients : tofu soyeux, avocat et... Noix de coco !
Cette dernière a l'avantage d'avoir des propriétés nutritionnelles très intéressantes : dépourvue de cholestérol, elle est pleine de sels minéraux.
La texture est proche d'une mousse au chocolat dense et riche en bouche !


Pour 4 personnes :

- Une conserve de 400 ml de lait de coco
- 125 de chocolat pâtissier corsé 70% de cacao (Kaoka pour moi !)
- 60 g de sucre de canne
- 3 cuillères à soupe d'eau
- 1 pincée de sel gris


Il est tout d'abord important de prendre une conserve de lait de coco car cette dernière sera beaucoup plus riche en matière grasse, ce qui va permettre de la monter en chantilly. Les briques qu'on trouve dans le commerce ne contiennent souvent pas assez de gras ce qui empêche sa montée (le nombre de fois j'ai raté des chantilly (et les recettes allant avec) car je tentais d'utiliser ces briques de lait ou de crèmes de coco ! En plus d'avoir retapissé ma cuisine avec car elles sont trop liquides !).

Ouvrez donc votre conserve de lait de coco en veillant le jour précédant à ne pas l'avoir trop secouée. Recueillez la crème de coco qui stagne sur la moitié supérieure de la conserve. Gardez l'eau de coco restante pour la boire nature par exemple.

Versez la crème de coco dans un récipient et placez-la au congélateur durant 30 minutes.

Faites fondre le chocolat au bain-marie avec l'eau et le sel. Mélangez bien puis réservez hors du feu.

Montez votre crème de coco en chantilly au batteur électrique. Ajoutez ensuite progressivement le sucre de canne au batteur. 
Incorporez maintenant le chocolat toujours en fouettant au batteur.

Disposez dans les contenants de votre choix. À conserver au réfrigérateur.

 

IMG_9835 - copie


27 févr. 14

Blettes à l'indienne

 

IMG_9671

 

Je dois l'avouer, je n'avais jamais mangé de blettes. Et les voilà qui apparaissent sur l'étal de mon magasin bio. Trop tentant. Résultat ? Il est très bon ce légume !

Blettes, bettes, jouttes ou poirées, tous ces jolis noms désignent un légume vert composé de deux parties : les côtes (ou cardes) pour la partie blanche et les feuilles pour la partie verte. Chez lui, tout se mange, les côtes restant un peu croquantes. Ce légume peut être cuit à la poêle ou à l'eau.

Riches en fibres et en minéraux, les blettes sont très peu caloriques. Décidemment, elles sont trop cool.

 

Pour deux/trois personnes :

- 1 pied de blettes (275 g pour moi)
- 1 belle pomme de terre
- 3 cuillères à soupe de lait de coco
- 1 demi-cuillère à café de graines de cumin
- 1 demi-cuillère à café de curcuma
- 1 cuillère à café de curry
- 1 cuillère à café de coriandre en poudre (des feuilles de coriandre fraiches ça serait encore mieux)
- 2 cuillères à soupe d'huile d'olive + 1 autre
- 1 petite gousse d'ail
- 3 cuillères à soupe d'eau
- Sel
- Piment en option


Pelez votre pomme de terre. Lavez-la et coupez-la en cubes. Faites cuire dans une casserole d'eau salée. Égouttez et réservez.

Coupez le pied des blettes. Lavez soigneusement chaque feuille.
Coupez-les en biseaux pas trop gros. Réservez.

Versez deux cuillères à soupe d'huile d'olive dans une casserole et faites revenir l'ail haché.
Plongez ensuite vos blettes et faites cuire sur feu moyen pendant 10/12 minutes, en remuant de temps en temps. N'hésitez pas à ajouter 1 ou 2 cuillères à soupe d'eau pendant la cuisson.
Vous pouvez parallèlement faire cuire du riz (semi-complet c'est mieux pour la santé !) pour accompagner vos blettes.

Ajoutez ensuite les pommes de terre, le cumin, le curcuma, la coriandre, le curry, le lait de coco, 1 cuillère à soupe d'huile d'olive et 3 cuillères à soupe d'eau (de cuisson du riz pour moi). mélangez bien. Salez à votre convenance. Ajoutez un peu de piment si vous le souhaitez.

Accompagnez vos blettes de riz semi-complet et d'un lassi vegan !

17 juil. 13

Beignets de maïs thaï

 

IMG_9270 copie

 

Je ne suis pas trop friture quand je cuisine, mais cette recette m'intriguait... J'aime vraiment beaucoup le croquant du maïs, et version thaï, ça me tentait bien ! 

Pour une dizaine de petits beignets :

- 300 g de maïs égoutté
- 10 cl d'eau
- 60 g de farine de blé T65 (ou de fécule pour une version sans gluten)
- 60 g de farine de riz
- 1 demie-cuillère à café de piment rouge
- 8 tiges de ciboulette ciselées
- 1 racine de coriandre
- 2 gousses d'ail moyennes
- Sel
- Huile de tournesol

Égouttez le maïs et réservez.
Mixez la racine de coriandre, l'ail et le piment.
Placez le tout dans un récipient et ajoutez tous les autres ingrédients. Mélangez bien de façon à obtenir un pâte homogène. Ajustez le sel à votre convenance.

Dans une poêle anti-adhésive, versez un peu d'huile de tournesol. Déposez un peu de pâte (pas trop, le beignet risque de casser s'il est trop grand) et laissez dorer quelques minutes. Retournez pour faire dorer l'autre face. Puis déposez le beignet sur du papier absorbant pour retirer l'excédent de graisse.

Dégustez chaud ou tiède, enroulé dans une feuille de salade c'est parfait !

18 mai 13

Pesto d'orties

 

IMG_9157 copie

 

Après les pissenlits, les orties sont les autres invitées surprises de mon jardin. Je n'en avais encore jamais mangé, on m'a récemment fait goûter le pesto d'orties. Et c'est très très très très bon ! 
Après avoir fait quelques recherches, je m'aperçois que ces plantes sont injustement mal aimées. Alors certes, elles piquent. Elles sont munies de poils très urticants. Sachez qu'il y a un remède miracle si vous devez subir ce petit désagrément. C'est une autre plante qu'on trouve en forêt ou même dans les jardins : le plantain (aussi appelée plante du randonneur).

DSCN3295

Ces feuilles ovales et légèrement duveteuses contiennent un suc qui neutralise le côté urticant de l'ortie. Prenez une ou deux feuilles, malaxez-les pour en faire sortir un peu de suc et frottez-les quelques minutes sur la peau. Ça demandera quelques instants, mais ça vous calmera à coup sûr !

Je disais donc que l'ortie est une plante injustement mal aimée. Elle contient pourtant énormément de bonnes choses ! Elle présente par exemple 6 fois plus de vitamine C qu'une orange. Elle contient beaucoup de fer (on la conseille aux personnes anémiées) et beaucoup de protéines. Elle est aussi dépurative, et en décoction, elle rendra vos cheveux souples et brillants.

Cueillez-les de préférence au printemps, en vous munissant de gants, gare aux brûlures sinon ! Pour les consommer, il est recommandé de ne cueillir que les 4 premières feuilles (les sommets des tiges). Je vous conseille de les cueillir dans votre jardin si vous êtes éloignés des grands axes, ou encore mieux, directement en forêt, pour éviter la pollution.

 

Pour un petit pot :

- 30 g d'orties
- 20 g d'amandes entières
- 10 de graines de tournesol (ou de pignons de pin)
- 1 belle gousse d'ail hachée
- 10 cl d'huile d'olive
- Sel

Laissez reposer les orties à l'air libre au moins 30 minutes afin que les petites bêtes se sauvent par elles-mêmes. Lavez-les ensuite  soigneusement.
Faites-les cuire 5 bonnes minutes dans un casserole d'eau salée. Égouttez ensuite, en pressant les feuilles pour faire sortir le maximum d'eau.

Mixez grossièrement vos amandes et graines de tournesol. Ajoutez les orties, l'ail hachée et l'huile d'olive. Mixez de nouveau jusqu'à obtenir une préparation plutôt homogène (il restera quelques petits morceaux d'amandes et de tournesol). Rectifez le sel. Il est important de mettre autant d'huile pour éviter que le pesto ne noircisse trop vite. Il se garde quelques jours au réfrigérateur, et noircira de toute façon. Il ne s'agit que d'oxydation, vous pouvez le manger quand même.

Dégustez sur une tranche de pain, c'est délicieux !

- Commentaires [19] - Permalien [#]
Tags : , , ,

16 mai 13

Nage d'asperges vertes, sauce cacahuète

 

IMG_9138 copie

 

Je me rends compte que j'aime vraiment bien l'asperge, car on peut au final la décliner dans toutes sortes de plats... 
Elle est connue depuis le moyen-âge pour de nombreuses vertus. De nos jours, on lui reconnaît de grandes propriétés diurétiques. Elle est aussi bénéfique pour les intestins.

Le mélange avec la sauce cacahuète est vraiment très bon, les amandes viennent apporter du croquant. Cette petite sauce apporte plein de minéraux.

 

Pour deux entrées (ou un plat) :

- 250 de pommes de terre
- 250 d'asperges vertes (à peser lorsque les pieds sont déjà coupés)
- 1 cuillère à soupe de purée de cacahuètes
- 4 cuillères à soupe de crème de soja
- Huile d'olive
- Gomasio
- 1 petite poignée d'amandes entières
- Sel

 

Préchauffez votre four à 200°C.

Épluchez et lavez vos pommes de terre. Coupez-les en morceaux et faites-les cuire dans une casserole d'eau. Égouttez ensuite en réservant l'eau de cuisson. Écrasez-les au presse-purée manuel (au mixeur, la pomme de terre devient toute élastique).

Lavez les asperges. Couper les pieds (trop durs et trop fibreux). Coupez-les ensuite en deux dans le sens de la longueur. Disposez-les sur une plaque huilée, côté intérieur vers le bas pour qu'il dore bien. Arrosez d'un petit filet d'huile d'olive et saupoudrez légèrement de gomasio (ou de graines de sésame seules à défaut). Enfournez 12 minutes, sur la plus haute position dans le four.

Lorsque les asperges sont cuites, sélectionnez les 6 plus belles et réservez-les. Coupez grossièrement les autres, ajoutez un peu d'eau de cuisson et mixez. Incorporez la préparation aux pommes de terre écrasées et allongez avec le reste d'eau de cuisson (le mélange doit être assez liquide). Rectifiez en sel.

Préparez votre sauce en mixant la purée de cacahuètes et la crème de soja.
Hachez grossièrement les amandes.

Versez votre nage dans un bol ou une assiette, disposez joliment vos asperges rôties, arrosez de sauce cacahuète et parsemez d'amandes hachées et de gomasio. Dégustez chaud !


14 mai 13

Gelée de fleurs de pissenlit

 

IMG_9124 copie

 

C'est une de mes joies depuis que j'ai un jardin, je peux cuisiner ce que j'y cueille.
L'autre jour, je me suis décidée à passer la tondeuse (manuelle, la tondeuse !), et ça me faisait un peu mal au coeur de tondre ces jolis pissenlits et ces jolies pâquerettes. Et je me suis rappelée d'un coup que j'attends depuis un an la nouvelle venue des pissenlits pour en faire une gelée ! J'attends depuis tellement longtemps que j'avais carrément oublié...
Je n'ai malheureusement rien pu faire pour les pâquerettes qui, elles, ont fini sous la tondeuse (honte à moi), mais je me suis empressée de cueillir les fleurs de pissenlit.

 

Pour un pot d'environ 500 g :

- 210 fleurs de pissenlit
- 1 orange moyenne bio
- 1 citron moyen bio
- 1 cuillère à café rase d'agar-agar
- 200 g de sucre de canne
- 75 cl d'eau

Cueillez vos fleurs de pissenlit, en prenant soin à ne pas garder la tige.
Laissez ensuite reposer une heure en les étalant bien (les bêbêtes s'échappent toutes seules comme ça).

Rincez rapidement les fleurs. Lavez l'orange et le citron. Coupez-les en tranches fines, mais en enlevant les extrêmités. 
Dans une casserole, placez les fleurs de pissenlit, l'orange, le citron, et l'eau. Faites cuire une heure à couvert, sur feu moyen.

Flitrez en pressant pour garder le maximum de liquide. Versez dans une casserole et ajoutez le sucre. Remuez sur feu moyen. Lorsque le sucre est fondu, portez à ébullition et incorporez l'agar-agar. Remuez pendant deux minutes. 
Versez ensuite dans un pot stérilisé et placez au réfrigérateur pour que le froid fige la préparation. La tenue sera parfaite, elle se tient bien mais s'étale tout aussi facilement.
Bon appétit !

12 mai 13

Tchai - Thé indien

 

IMG_9132 copie

 

Je suis vraiment fan des saveurs de la cuisine indienne...
Habituellement, j'ai toujours du mal à finir mes tasses de thé. Mon entourage vous dira que je suis une spécialiste pour toujours laisser un fond de boisson dans mes tasses ! Mais alors ce thé-là, j'ai vraiment tout bu.
La saveur est douce, sucrée, légère en thé, délicatement épicée... 
La cardamome a des vertus toniques, et agit bénéfiquement sur le système digestif. 

Il faut savoir que dans le tchai, la proportion doit toujours être de 60% de lait pour 40% d'eau.

Pour deux tasses :

- 1 tasse remplie à ras bord de lait de soja
- 1 tasse remplie aux 3/4 d'eau
- 1 petite cuillère à café de thé noir
- 4 cardamomes
- 1/2 cuillère à café de gingembre en poudre
- 4 cuillères à café de sucre de canne (je l'aime sucré, vous pouvez en mettre moins)

 

Placez l'eau dans une casserole avec le gingembre et les cardamomes coupée en deux. Faites bouillir avec le thé durant deux minutes.
Ajoutez ensuite le sucre et le lait de soja et laissez sur le feu encore 4 minutes.

Filtrez ensuite dans deux tasses et buvez chaud !

10 mai 13

Fondants chocolat coco

 

IMG_9113 copie

 

J'ai vu cette recette chez Melle PIGUT il y a quelques temps... Et puis de temps en temps, je la voyais réapparaître sur d'autres blogs qui tentaient la recette. Et à chaque fois, c'était pareil, mes papilles hurlaient à mon cerveau de la faire moi aussi !
Tout à l'heure, j'ai ouvert mon placard et ô miracle, j'avais tous les ingrédients !

J'ai adapté la recette en incorporant de la noix de coco. Quand Monsieur a goûté, il a instantanément dit "Huuuuuuuum ! C'est super bon !". 
En plus d'être délicieux, ces fondants sont sans produits animaux et sans gluten. Que demander de plus !


Pour deux personnes :

- 25 g de fécule de maïs (ou autre fécule)
- 25 g d'amandes entières réduites en poudre (ou de poudre d'amandes)
- 15 g de sucre de canne
- 30 g de noix de coco râpée

- 1 cuillère à café de cacao en poudre non sucré
- 1 cuillère à soupe de purée d'amandes
- 1 pincée de bicarbonate de soude
- 50 g de chocolat pâtissier
- 80 g de lait végétal


Préchauffez votre four à 180°C.

Dans un récipient, placez les ingrédients secs et ajoutez le chocolat concassé. 
Incorporez la purée d'amandes et le lait végétal et mélangez bien.

Versez dans deux ramequins préalablement huilés s'ils ne sont pas en silicone et enfournez environ 20 minutes (surveillez, tout dépend de votre four).

Laissez tiédir avant de démouler. 

20 août 12

Risotto d'asperges vertes

 

IMG_7691

Je continue sur ma lancée avec les asperges (j'avoue, il m'en restait...), avec ce très appétissant risotto... Dans cette recette, les asperges restent légèrement croquantes, si ça vous dérange, faites-les bouillir quelques minutes avant de les faire cuire avec le riz.

Pour 2 personnes :

- 175 g de riz arborio
- 250 g d'asperges vertes
- 1 petit oignon
- 6 champignons (blond ou de Paris) moyens 
- 1 gousse d'ail
- Huile d'olive
- Sel

Rincez les asperges, et coupez les pieds trop fibreux (pas besoin de les éplucher). Détaillez-les ensuite en tronçons de 2 cm de long. Réservez les têtes.
Émincez les champignons et l'oignon. 

Faites chauffer un filet d'huile d'olive dans une casserole et faites-y revenir l'oignon. Ajoutez ensuite les asperges (pas les têtes !) et les champignons. Faites revenir 2 minutes. Incorporez ensuite le riz, et ajoutez de l'eau de façon à recouvrir le tout.
Laissez mijoter en remuant régulièrement. Lorsque l'eau est presque totalement absorbée, ajoutez-en de nouveau de façon à recouvrir la préparation. Renouveler l'opération jusqu'à ce que le riz soit cuit.

En parallèle de la cuisson du risotto, faites cuire les têtes d'asperges. Pour cela, faites chauffer un filet d'huile d'olive dans une poêle. Faites dorer l'ail haché. Ajoutez ensuite les têtes d'asperges et faites les dorer 3/4 minutes de chaque côté sur feu très doux. Coupez le feu et réservez lorsque les asperges sont tendres.

Lorsque le risotto est cuit, salez à votre convenance, et répartissez dans les assiettes. Disposez les têtes d'asperges sur chaque plat et dégustez rapidement (le risotto continue d'absorber le liquide, si vous le mangez en différé, il deviendra compact).

 

Salade de pommes de terre et salicornes

 

IMG_6839

Inspirée par une recette trouvée chez Piment Oiseau... 

Les salicornes j'adore ça ! Il s'agit d'une plante qui pousse dans l'eau des marais salants. Elles sont croquantes, salées et iodées. Elles sont riches en vitamines, sels minéraux et oligo-éléments. Elles ont des vertus diurétiques et dépuratives.
Les salicornes peuvent se manger crues, ou cuites à l'eau ou à la vapeur. Quand c'est la saison, vous les trouverez facilement en poissonnerie. Quand les tiges sont grandes ou que la saison est avancée, évitez de manger la tige centrale, car très fibreuse et désagréable en bouche.

Pour deux personnes :

- 4 pommes de terre moyennes
- 1 grosse poignée de salicornes
- 1 à 2 cuillères à soupe de crème de riz ou de soja
- 1 pincée de sel
- 2 pincées de poivre

Lavez les pommes de terre et faites-les cuire dans une casserole d'eau salée. Une fois cuites, enlevez la peau et découpez-les en morceaux grossiers. Placez-les dans un récipient.

Lavez les salicornes et découpez la tige centrale au besoin. Personnellement, j'aime les manger crues, je trouve qu'elles ont plus de saveur. 

Ajoutez les salicornes aux pommes de terre. Incorporez ensuite la crème de riz ou de soja (un peu diluée à de la boisson de riz ou de soja si vous préférez). Salez très légèrement, les salicornes ont déjà ce qu'il faut de sel. Ajoutez le poivre et mélangez.

Vous pouvez déguster cette salade froide ou tiède.

 


ME SUIVRE...
ASSOCIATION