01 oct. 14

Butternut rôtie, herbes et épices

 

IMG_0462 - copie

 

Nous voilà dans l'automne ! J'aime toutes les saisons, et presque davantage les passages à une nouvelle saison... On accueille de nouvelles températures, des changements dans la nature... et de nouveaux légumes ! C'est toujours un plaisir de les retrouver après plusieurs mois sans eux, et les idées de recettes affluent !

L'automne est synonyme de la saison des courges. Et la butternut est une de mes préférées. Très douce, c'est un vrai régal dans les soupes, les gratins, et même tout simplement rôtie !

D'un point de vue nutritif, elle est pleine de fibres, de vitamine A et C, mais aussi de manganèse, de potassium et de bêta-carotène.


Pour deux personnes :

- Une courge butternut d'environ 700 g
- 4 cuillères à soupe d'huile d'olive
- 1 cuillère à soupe d'ail semoule ou d'ail frais haché
- 1 cuillère à café de cannelle en poudre
- 1 branche de thym d'environ 20 cm
- 1 bel pincée de sel


Préchauffez votre four à 180°C.

Lavez votre butternut. Avec un gros couteau bien affûté, coupez des tranches d'une épaisseur d'un gros centimètre. Enlevez les pépins.

Dans un plat à gratin, versez l'huile d'olive, émiettez le thym, ajoutez l'ail, la cannelle et le sel. Mélangez bien. Baignez chaque tranche de courge dedans (une à une c'est plus facile) en prenant soin de les retourner. Placez-les ensuite sur une plaque couverte de papier cuisson. Enfournez durant 45 minutes.

La peau se détachera ensuite très facilement (ceci dit, elle sera ensuite très bien cuite et assez fine, donc personnellement, je l'ai mangé !). Dégutez chaud.


12 juin 14

Tzatziki - Jeudi Veggie

 

IMG_0059 - copie

 

Voici ma deuxième recette dans le cadre de Jeudi Veggie !

J'aime vraiment le tzatziki, c'est frais, simple à réaliser et savoureux. Celui-ci est bien sûr végétalien, 100% sans produits laitiers :) Le concombre est le légume parfait pour l'été, composé à plus de 95% d'eau, il est peu calorique.


Pour deux personnes :

- 200 g de concombre
- 1 yaourt de soja nature (Bonneterre pour moi)
- 2 cuillères à soupe de crème de soja
- 1 cuillère à soupe d'huie d'olive
- 1 petite gousse d'ail
- 4 feuilles de menthe
- 2 cornichons moyens
- Sel gris


Épluchez le concombre. Enlevez les pépins et détaillez-le en brunoise (petits dés) d'un demi-centimètre environ. Faites de même avec les cornichons.

Dans un récipient, placez le yaourt, la crème de soja, l'huile d'olive, l'ail haché et la menthe ciselée. Mélangez.
Ajoutez ensuite le concombre et les cornichons. Mélangez bien et salez à votre goût.

Dégustez frais.

30 nov. 13

Tourte de pommes de terre et champignons

 

IMG_9541 - copie

 

La tourte de pommes de terre, c'est un plat très agréable pour l'automne et l'hiver. Réconfortant, fondant, mais aussi croustillant. Accompagné d'une bonne salade fraiche, c'est parfait. Et puis je ramasse tellement de champignons en ce moment, que c'était un bon prétexte pour faire une tourte ! 

 

Pour une tourte de 20 cm de diamètre :

- 1 pâté feuilletée (faites-la vous même si vous êtes très forts, sinon si vous êtes comme moi (du genre à les rater quoi), celle de la marque Bonneterre est végétalienne !)
- 400 g de pommes de terre
- 100 g de champignons (des trompettes de la mort pour moi, mais des chanterelles, des cèpes, des girolles feront très bien l'affaire)
- 4 cuillères à soupe de crème de soja
- 1 gousse d'ail
- Sel, poivre
- Un peu de lait végétal


Préchauffez votre four à 180°C.

Épluchez et lavez vos pommes de terre, découpez-les en rondelles fines. Lavez vos champignons et coupez-les en lamelles grossières.

Déroulez votre pâte feuilletée. Découpez un cercle du diamètre de votre plat, il servira de couverture. Avec les chutes, jouez à Tetris et couvrez le fond et les côtés de votre moule.
Déposez deux couches de pommes de terre, salez bien, poivrez et répartissez l'ail préalablement haché. Déposez le reste de vos pommes de terre (là tout dépend de la hauteur de votre moule, mais il ne faut pas hésiter à bien garnir, la tourte doit être un peu bombée). Salez et poivrez de nouveau.
Versez la crème de soja. Salez légèrement.
Répartissez les champignons.

Couvrez la tourte avec le cercle de pâte feuilletée. Créez un petit trou au centre. Vous pouvez tracer si vous le souhaitez des motifs sur la pâte. Badigeonnez d'un peu de lait végétal pour permettre à la pâte de dorer.

Enfournez environ 45 minutes (surveillez, pour éviter que la pâte ne brûle !). Dégustez avec une salade !

23 sept. 13

Fromage végétal ail et ciboulette

 

IMG_9473 copie

 

Voilà une recette dont je suis très très contente, car elle permet de faire soi-même du fromage végétal fermenté ! J'avais déjà publié sur le blog une recette de ricotta vegan, mais ce procédé permettait seulement de faire cailler le lait végétal. 
Ici, il y a une réelle fermentation, grâce au réjuvélac. L'intérêt c'est qu'on retrouve toutes les enzymes et tous les probiotiques du réjuvélac, essentiels pour notre flore intestinal et notre santé.
L'ingrédient principal est la noix de cajou qui contient beaucoup de protéines (18g pour 100g), et est une bonne source de magnésium, de phosphore, de potassium, de cuivre, de fer et de zinc.

Le goût est très bon, on retrouve ce petit côté "fermentation". Les non-vegans sont bluffés, ils auraient juré qu'il y avait un produit laitier dedans ! 
La recette est très longue (5 jours), mais en vaut la peine !
Vous pouvez le déguster nature avec un peu de sel, ou agrémenté d'ail, de fines herbes, d'épices, de fruits type figues ou raisins secs...

 

Pour environ 300 g de fromage végétal :

- 200 g de noix de cajou (vous pouvez le réaliser avec des amandes, qu'il faudra peler, la texture sera un peu plus granuleuse)
- Environ 15 cl de réjuvélac
- Eau de source
- Assaisonnement au choix

 

Préparez d'abord votre réjuvélac

Faites tremper vos noix de cajou en recouvrant bien d'eau de source durant toute une nuit.
Videz ensuite l'eau de trempage.
Placez vos noix de cajou dans votre mixeur avec votre réjuvélac. Mixez à grande vitesse environ deux minutes pour obtenir une texture fine. Ajoutez un peu de réjuvélac si votre préparation peine à être mixée (cela dépend du degré de réhydratation de vos noix). 

Là, deux options :

1- Vous souhaitez un fromage à tartiner :

Transvasez dans un contenant en verre et laissez reposer à l'air libre et à température ambiante au moins 9 heures. Vous pouvez laissez plus longtemps, le goût de "fermenté" sera alors plus fort.
Une fois le délai passé, agrémentez selon votre goût. 
Personnellement, j'ai séparé en deux. Dans la première partie, j'ai simplement ajouté du sel. Dans l'autre partie, j'ai pressé une petite gousse d'ail, et ciselé une dizaine de brins de ciboulette.
Surtout placez bien au réfrigérateur après, de façon à stopper le processus de fermentation.

2 - Vous souhaitez un fromage un peu plus ferme et façonnable :

Disposez une étamine ou une bande de gaze dans une passoire et versez votre préparation dedans. Laissez ensuite égouter deux à trois jours (cela dépend de la quantité de liquide dans votre fromage. N'hésitez pas à presser un peu). Laissez à l'air libre et à température ambiante les 9 premières heures, puis placez au réfrigérateur le reste du temps.
Lorsque le fromage est suffisament égoutté pour vous, agrémentez selon votre goût et façonnez comme vous le souhaitez. Ou bien, serrez l'étamine en petite boule et laissez reposer ainsi quelques heures, de façon à ce que le fromage prenne la forme. 
En laissant deux à trois jours égoutter, le fromage brunira légèrement sur le dessus, c'est normal et ce n'est pas un soucis.
De la même façon que dans l'option 1, conservez au réfrigérateur.

Évitez de faire cuire ce fromage végétal, pour préservez toutes les qualités des enzymes et des probiotiques.
Dégustez avec une tranche de pain, c'est délicieux !

IMG_9472 copie

 

18 mai 13

Pesto d'orties

 

IMG_9157 copie

 

Après les pissenlits, les orties sont les autres invitées surprises de mon jardin. Je n'en avais encore jamais mangé, on m'a récemment fait goûter le pesto d'orties. Et c'est très très très très bon ! 
Après avoir fait quelques recherches, je m'aperçois que ces plantes sont injustement mal aimées. Alors certes, elles piquent. Elles sont munies de poils très urticants. Sachez qu'il y a un remède miracle si vous devez subir ce petit désagrément. C'est une autre plante qu'on trouve en forêt ou même dans les jardins : le plantain (aussi appelée plante du randonneur).

DSCN3295

Ces feuilles ovales et légèrement duveteuses contiennent un suc qui neutralise le côté urticant de l'ortie. Prenez une ou deux feuilles, malaxez-les pour en faire sortir un peu de suc et frottez-les quelques minutes sur la peau. Ça demandera quelques instants, mais ça vous calmera à coup sûr !

Je disais donc que l'ortie est une plante injustement mal aimée. Elle contient pourtant énormément de bonnes choses ! Elle présente par exemple 6 fois plus de vitamine C qu'une orange. Elle contient beaucoup de fer (on la conseille aux personnes anémiées) et beaucoup de protéines. Elle est aussi dépurative, et en décoction, elle rendra vos cheveux souples et brillants.

Cueillez-les de préférence au printemps, en vous munissant de gants, gare aux brûlures sinon ! Pour les consommer, il est recommandé de ne cueillir que les 4 premières feuilles (les sommets des tiges). Je vous conseille de les cueillir dans votre jardin si vous êtes éloignés des grands axes, ou encore mieux, directement en forêt, pour éviter la pollution.

 

Pour un petit pot :

- 30 g d'orties
- 20 g d'amandes entières
- 10 de graines de tournesol (ou de pignons de pin)
- 1 belle gousse d'ail hachée
- 10 cl d'huile d'olive
- Sel

Laissez reposer les orties à l'air libre au moins 30 minutes afin que les petites bêtes se sauvent par elles-mêmes. Lavez-les ensuite  soigneusement.
Faites-les cuire 5 bonnes minutes dans un casserole d'eau salée. Égouttez ensuite, en pressant les feuilles pour faire sortir le maximum d'eau.

Mixez grossièrement vos amandes et graines de tournesol. Ajoutez les orties, l'ail hachée et l'huile d'olive. Mixez de nouveau jusqu'à obtenir une préparation plutôt homogène (il restera quelques petits morceaux d'amandes et de tournesol). Rectifez le sel. Il est important de mettre autant d'huile pour éviter que le pesto ne noircisse trop vite. Il se garde quelques jours au réfrigérateur, et noircira de toute façon. Il ne s'agit que d'oxydation, vous pouvez le manger quand même.

Dégustez sur une tranche de pain, c'est délicieux !

- Commentaires [19] - Permalien [#]
Tags : , , ,

21 août 12

Gaspacho

 

IMG_7884

 

Le gaspacho, j'aime vraiment ça... Mais ça faisait un moment que je n'en mangeais plus, car je n'en trouvais que dans le commerce, non bio...
Je m'imaginais un plat plein d'épices particulières, et donc pas forcément évident à refaire soi-même... Et bien que nenni !

En plus d'être tout simple, c'est un plat entièrement cru, et donc avec des bienfaits bien particuliers.

Je suis plutôt novice en "alimentation vivante", mais je vais vous donner rapidement quelques détails.
L'alimentation crue permet de conserver toutes les enzymes des aliments, habituellement détruites par la cuisson. L'organisme n'a donc pas un surplus de travail à effectuer en les produisant lui-même, ce qui facilite la digestion. 
Commencer d'ailleurs son repas par des aliments crus, permet d'apporter ces enzymes à l'organisme, et facilite le processus de digestion, même lorsque vous mangez cuit pour la suite du repas.

L'alimentation crue permet aussi de conserver toutes les vitamines. Les propriétés des aliments sont donc généralement supérieures lorsqu'ils sont crus.

Dans le gaspacho, vous retrouverez les bienfaits de l'ail, puissant antimicrobien et antioxydant, et les bienfaits du poivron, source majeure de vitamine C.

Pour deux entrées ou un bon plat de résistance :

- 3 tomates moyennes bien mûres
- 1 poivron rouge
- 1 poivron vert
- 1 demi concombre
- 1 belle gousse d'ail
- 1 petit verre d'eau
- 3 cuillères à soupe d'huile d'olive
- Sel, poivre

Je vous conseille de placer vos légumes dans le réfrigérateur au moins 4h avant, afin que le gaspacho soit tout de suite bien frais.

Lavez les légumes.
Coupez et épépinez les tomates et les poivrons. Épluchez le concombre (épéninez-le si vous avez des difficultés à le digérer, ça passera beaucoup mieux !), et coupez-le en morceau.
Placez tous les légumes coupés dans un mixeur, avec l'ail épluché et mixez à grande vitesse pour obtenir une texture fine.

Une fois mixée, placez la préparation dans un récipient. Ajoutez l'eau et l'huile d'olive, mélangez bien. Poivrez bien et salez.

Dégustez rapidement et bien frais.

20 août 12

Spaghetti aux asperges

 

IMG_7674

Aaaah enfin la saison des asperges ! J'adore ce genre de petits plats tout simples basés sur un seul légume. Tout simple à faire, un vrai régal.

Pour deux personnes :

- 250 g de spaghetti
- 250 g d'asperges vertes fraiches
- 1 gousse d'ail
- Huile d'olive
- 2 pincées de graines de lin
- Sel

Lavez les asperges. Coupez les pieds (qui sont trop fibreux). Vous n'avez pas besoin d'éplucher les asperges vertes. Coupez-les ensuite en trois ou en quatre, afin d'obtenir des tronçons pas trop grands. Plongez-les dans une casserole d'eau salée et faites bouillir jusqu'à ce que les asperges soient devenues tendres.

En parallèle, faites cuire les spaghetti dans une casserole d'eau salée jusqu'à ce qu'elles soient al dente.

Versez un filet d'huile d'olive dans une grande poêle et faites revenir l'ail haché. Incorporez ensuite les asperges cuites et faites revenir deux minutes. Ajoutez ensuite les spaghetti cuites. Versez un filet d'huile d'olive supplémentaire et mélangez bien. Répartissez ensuite dans deux assiettes, saupoudrez chaque plat d'une pincée de graines de lin, et dégustez chaud.

 


ME SUIVRE...
ASSOCIATION