02 nov. 14

Seroendeng - Condiment indonésien noix de coco et cacahuètes

 

IMG_0546 - copie

 

Tout commença aux Pays-Bas... Oui là comme ça, ça fait moins exotique ! Je vous explique : en vacances à Amsterdam, il se trouve que j'y ai découvert la cuisine indonésienne. Les restaurants indonésiens y sont nombreux, vestiges d'un long passé colonial.

J'ai beaucoup apprécié cette cuisine, où le sucré-salé est assez présent. Un de mes coups de coeur a été le seroendeng ! Tout simple, très facile à réaliser, il s'agit d'un condiment, mélange de noix de coco râpée, de cacahuètes et d'épices, qui se saupoudre sur le riz. Cela donne vraiment une touche très agréable au plat !

Côté santé, la noix de coco ne contient pas de cholestérol et favorise le transit intestinal. La cacahuète est une oléagineuse qui contient beaucoup de protéines (environ 24g pour 100g) et beaucoup de minéraux (fer, calcium, potassium).

Pour vos oreilles ! Take me to church - Hozier

Pour une assiette de seroendeng :

- 100 g de noix de coco râpée
- 65 g de cacahuètes non salées (100 g si vous les achetez avec leurs coques)
- 45 g de sucre de canne
- 12 ml d'huile de cacahuètes ou d'huile de tournesol à défaut (cela convient aussi très bien)
- 1 gousse d'ail
- 1 demie-cuillère à café de citronnelle en poudre (si vous n'en trouvez pas, utilisez un bâton de citronnelle, que vous retirerez à la fin)
- 1 cuillère à café de coriandre en poudre
- 1 cuillère à café de cumin en poudre
- 1 demie-cuillère à café de curcuma
- 1 cuillère à café de sel gris (non raffiné)


Séparez les cacahuètes de leurs coques si vous les avez achetées entières. Vous pouvez garder la peau. Mixez les ensuite finement (3 ou 4 secondes sont suffisantes). 
Mixez un peu votre noix de coco râpée si elle n'est pas très fine.

Placez la noix de coco, les cacahuètes, le sucre de canne, les épices et le sel dans un bol et mélangez bien.

Versez l'huile dans une poêle et faites revenir l'ail haché. Ajoutez les ingrédients secs hors feu, et mélangez bien à la spatule de façon à obtenir une préparation homogène. 
Replacez sur feu moyen et faites griller 2 minutes en remuant. C'est prêt !

Conservez dans un contenant hermétique pour éviter que le condiment ne sèche. Parsemez sur votre riz et bon appétit !


27 févr. 14

Blettes à l'indienne

 

IMG_9671

 

Je dois l'avouer, je n'avais jamais mangé de blettes. Et les voilà qui apparaissent sur l'étal de mon magasin bio. Trop tentant. Résultat ? Il est très bon ce légume !

Blettes, bettes, jouttes ou poirées, tous ces jolis noms désignent un légume vert composé de deux parties : les côtes (ou cardes) pour la partie blanche et les feuilles pour la partie verte. Chez lui, tout se mange, les côtes restant un peu croquantes. Ce légume peut être cuit à la poêle ou à l'eau.

Riches en fibres et en minéraux, les blettes sont très peu caloriques. Décidemment, elles sont trop cool.

 

Pour deux/trois personnes :

- 1 pied de blettes (275 g pour moi)
- 1 belle pomme de terre
- 3 cuillères à soupe de lait de coco
- 1 demi-cuillère à café de graines de cumin
- 1 demi-cuillère à café de curcuma
- 1 cuillère à café de curry
- 1 cuillère à café de coriandre en poudre (des feuilles de coriandre fraiches ça serait encore mieux)
- 2 cuillères à soupe d'huile d'olive + 1 autre
- 1 petite gousse d'ail
- 3 cuillères à soupe d'eau
- Sel
- Piment en option


Pelez votre pomme de terre. Lavez-la et coupez-la en cubes. Faites cuire dans une casserole d'eau salée. Égouttez et réservez.

Coupez le pied des blettes. Lavez soigneusement chaque feuille.
Coupez-les en biseaux pas trop gros. Réservez.

Versez deux cuillères à soupe d'huile d'olive dans une casserole et faites revenir l'ail haché.
Plongez ensuite vos blettes et faites cuire sur feu moyen pendant 10/12 minutes, en remuant de temps en temps. N'hésitez pas à ajouter 1 ou 2 cuillères à soupe d'eau pendant la cuisson.
Vous pouvez parallèlement faire cuire du riz (semi-complet c'est mieux pour la santé !) pour accompagner vos blettes.

Ajoutez ensuite les pommes de terre, le cumin, le curcuma, la coriandre, le curry, le lait de coco, 1 cuillère à soupe d'huile d'olive et 3 cuillères à soupe d'eau (de cuisson du riz pour moi). mélangez bien. Salez à votre convenance. Ajoutez un peu de piment si vous le souhaitez.

Accompagnez vos blettes de riz semi-complet et d'un lassi vegan !

22 déc. 13

Soupe de lentilles corail, lait de coco et coriandre

 

IMG_9585 - copie

 

Cette soupe je l'aime beaucoup, je la fais régulièrement. Elle est douce, savoureuse, et le mélange des saveurs nous emmène tout de suite loin de chez nous !
Les lentilles corail sont des légumineuses qui cuisent très vite, s'éclatent et jaunissent à la cuisson (c'est normal, pas de panique !).

Côté santé, elles apportent beaucoup de protéines (près de 28 g pour 100 g), du fer, du magnésium et des fibres. 
La coriandre, quant à elle, est tonique et digestive.


Pour 3 personnes :

- 300 g de lentilles corail
- 700 g d'eau
- 200 ml de lait de coco
- 2 cuillères à café de coriandre en poudre
- 1 cuillère à soupe de feuilles de coriandre ciselées (surgelées quand ce n'est pas la saison)
- Sel


Rincez vos lentilles. Placez-les dans une casserole avec l'eau et portez à ébullition. N'ajoutez surtout pas le sel maintenant, les lentilles durciraient avant de cuire. Le sel s'ajoute toujours à la fin lors de la cuisson des lentilles (qu'elles soient jaunes, vertes ou corail). Surveillez la cuisson, les lentilles ont tendance à mousser. Cette mousse n'est pas gênante, vous pouvez l'enlever comme la laisser.
Lorsque les lentilles sont cuites au bout de quelques minutes (elles ne doivent plus croquer sous la dent), retirez du feu. 
Incorporez le lait de coco et la coriandre en poudre.
Mixez au mixeur plongeur de façon à obtenir une soupe fine. 
Si la soupe vous paraît trop liquide, patientez un peu, elle a tendance à s'épaissir toute seule. Si au contraire, elle vous paraît trop dense (tout dépend de la qualité de vos lentilles), vous pouvez la détendre avec un peu de lait végétal.
Salez à votre convenance. Ajoutez la coriandre ciselée.

Dégustez chaud !

23 juil. 13

Soupe thaï aux fèves

 

IMG_9332 copie

 

La cuisine thaï est la petite dernière à conquérir mon coeur. Je découvre toutes épices, saveurs et bienfaits et ça me ravit les papilles ! 

C'est un plat à base de ramen, des nouilles de blé. On y trouve aussi des fèves, pleines de fibres et de protéines (13g aux 100g). Le curry rouge, la coriandre et le lait de coco apportent toutes les saveurs à ce plat !

 

Pour deux personnes :

- Environ 450 g de ramen
- 5 cuillères à soupe de lait de coco
- 100 g de fèves
- 4 champignons moyens
- 2 cuillères à soupe rases de pâte de curry rouge
- 1 petite poignée de feuilles de coriandre
- 80 cl d'eau
- 1 cube de bouillon de légumes
- Sel

Faites préalablement cuire vos fèves, puis réservez.
Lavez et détaillez les champignons.
Dans un petit récipient, mélangez la pâte de curry rouge et le lait de coco.

Versez l'eau dans une casserole et ajoutez le bouillon de cube. Portez à ébullition. Plongez les ramen et faites cuire le temps nécessaire. Puis retirez du feu.

Ajoutez le mélange curry/coco, les fèves, les champignons, la coriandre et mélangez. Ajustez le sel à votre goût et répartissez dans deux bols.

17 juil. 13

Beignets de maïs thaï

 

IMG_9270 copie

 

Je ne suis pas trop friture quand je cuisine, mais cette recette m'intriguait... J'aime vraiment beaucoup le croquant du maïs, et version thaï, ça me tentait bien ! 

Pour une dizaine de petits beignets :

- 300 g de maïs égoutté
- 10 cl d'eau
- 60 g de farine de blé T65 (ou de fécule pour une version sans gluten)
- 60 g de farine de riz
- 1 demie-cuillère à café de piment rouge
- 8 tiges de ciboulette ciselées
- 1 racine de coriandre
- 2 gousses d'ail moyennes
- Sel
- Huile de tournesol

Égouttez le maïs et réservez.
Mixez la racine de coriandre, l'ail et le piment.
Placez le tout dans un récipient et ajoutez tous les autres ingrédients. Mélangez bien de façon à obtenir un pâte homogène. Ajustez le sel à votre convenance.

Dans une poêle anti-adhésive, versez un peu d'huile de tournesol. Déposez un peu de pâte (pas trop, le beignet risque de casser s'il est trop grand) et laissez dorer quelques minutes. Retournez pour faire dorer l'autre face. Puis déposez le beignet sur du papier absorbant pour retirer l'excédent de graisse.

Dégustez chaud ou tiède, enroulé dans une feuille de salade c'est parfait !


ME SUIVRE...
ASSOCIATION