02 nov. 14

Seroendeng - Condiment indonésien noix de coco et cacahuètes

 

IMG_0546 - copie

 

Tout commença aux Pays-Bas... Oui là comme ça, ça fait moins exotique ! Je vous explique : en vacances à Amsterdam, il se trouve que j'y ai découvert la cuisine indonésienne. Les restaurants indonésiens y sont nombreux, vestiges d'un long passé colonial.

J'ai beaucoup apprécié cette cuisine, où le sucré-salé est assez présent. Un de mes coups de coeur a été le seroendeng ! Tout simple, très facile à réaliser, il s'agit d'un condiment, mélange de noix de coco râpée, de cacahuètes et d'épices, qui se saupoudre sur le riz. Cela donne vraiment une touche très agréable au plat !

Côté santé, la noix de coco ne contient pas de cholestérol et favorise le transit intestinal. La cacahuète est une oléagineuse qui contient beaucoup de protéines (environ 24g pour 100g) et beaucoup de minéraux (fer, calcium, potassium).

Pour vos oreilles ! Take me to church - Hozier

Pour une assiette de seroendeng :

- 100 g de noix de coco râpée
- 65 g de cacahuètes non salées (100 g si vous les achetez avec leurs coques)
- 45 g de sucre de canne
- 12 ml d'huile de cacahuètes ou d'huile de tournesol à défaut (cela convient aussi très bien)
- 1 gousse d'ail
- 1 demie-cuillère à café de citronnelle en poudre (si vous n'en trouvez pas, utilisez un bâton de citronnelle, que vous retirerez à la fin)
- 1 cuillère à café de coriandre en poudre
- 1 cuillère à café de cumin en poudre
- 1 demie-cuillère à café de curcuma
- 1 cuillère à café de sel gris (non raffiné)


Séparez les cacahuètes de leurs coques si vous les avez achetées entières. Vous pouvez garder la peau. Mixez les ensuite finement (3 ou 4 secondes sont suffisantes). 
Mixez un peu votre noix de coco râpée si elle n'est pas très fine.

Placez la noix de coco, les cacahuètes, le sucre de canne, les épices et le sel dans un bol et mélangez bien.

Versez l'huile dans une poêle et faites revenir l'ail haché. Ajoutez les ingrédients secs hors feu, et mélangez bien à la spatule de façon à obtenir une préparation homogène. 
Replacez sur feu moyen et faites griller 2 minutes en remuant. C'est prêt !

Conservez dans un contenant hermétique pour éviter que le condiment ne sèche. Parsemez sur votre riz et bon appétit !


24 avr. 14

Bounty

 

IMG_9658 - copie

 

L'avantage de cette recette, c'est qu'elle est crue. Les propriétés de ses ingrédients sont donc conservées.
L'ingrédient roi : la noix de coco : exempte de cholestérol, elle favorise le transit intestinal (elle est même laxative à haute dose).
L'huile de coco est une graisse saturée qui contient pour près de la moitié de sa composition, de l'acide laurique, qui joue un rôle majeur sur le système immunitaire et sur le système cardio-vasculaire. Elle est anti-inflammatoire et permet de stabiliser la glycémie. Cette huile est solide à température ambiante. Son point de fusion (température à laquelle est redevient liquide) est d'environ 25°C. On a donc très peu besoin de la chauffer, c'est parfait ! Du coup en été, elle est même parfois liquide sans qu'on ait besoin d'intervenir ! En se figeant, elle va permettre de consolider les Bounty.
Le sirop d'agave, quant à lui, est un agent sucrant à l'indice glycémique faible (c'est-à-dire que votre glycémie augmentera moins en consommant du sirop d'agave qu'en consommant du sucre blanc par exemple).
Le cacao est une bonne source de fer.
Décidemment, vraiment que des bonnes raisons pour les manger ces Bounty !

Je me suis servie de moules en silicone (facilitent le démoulage) de minis muffins. Mais vous pouvez vous servir de moules de la forme et de la contenance de votre choix (moules à muffins plus grands, bacs à glaçons, etc...).


Pour 9 Bounty :

- 80 g de noix de coco râpée
- 2 cuillères à soupe d'huile de coco extra vierge pressée à froid ( à l'état solide)
- 1/2 gousse de vanille
- 3 cuillères à soupe et demie de sirop d'agave

Pour la couverture :
- 25 g de cacao en poudre non sucré
- 1 cuillère à soupe et demie d'huile de coco exra vierge pressée à froid (à l'état solide)
- 1 cuillère à soupe et demie de sirop d'agave
Ou 75 g de chocolat noir fondu


Placez la noix de coco râpée dans un bol (vous pouvez la mixer un peu pour obtenir une texture plus fine, mais c'est facultatif). 
Faites fondre l'huile de coco sur feu très doux et versez-la dessus. 
Coupez la demi-gousse de vanille en deux dans le sens de la longueur et grattez-la à l'aide d'un couteau pour récolter les graines. Incorporez-les à la noix de coco, et versez aussi le sirop d'agave.
Mélangez bien le tout.

Répartissez le mélange de façon homogène dans vos moules, en tassant. Placez au congélateur durant 1 heure.

Préparez ensuite le chocolat de couverture, en faisant fondre sur feu très doux l'huile de coco. Ajoutez le cacao et le sirop d'agave. Mélangez bien.

Démoulez vos Bounty et plongez-les un par un dans le chocolat. Aidez-vous d'une fourchette pour les ressortir, pour éviter l'excédent de chocolat et disposez-les sur du papier cuisson. Placez-les au congélateur 10 minutes. 

Personnellement, je les conserve ensuite au réfrigérateur, déjà parce que je trouve ça agréable lors de la dégustation, et aussi pour éviter une éventuelle fonte due à une température ambiante trop élevée.

18 déc. 13

Bûche vegan de Noël Coco-Vanille à la clémentine

 

BuchedeNoelrevisitee - copie

 

Cette année, je me lance dans la bûche vegan ! Je me suis inspirée de Laura VeganPower pour le glaçage et pour la génoise, et vous savez quoi ? C'est bien bien bon :)

C'est un petit peu de travail mais ne vous découragez pas, ça en vaut la peine !

Au passage, cette recette participe à un concours organisé par Markal, alors si vous avez envie de soutenir cette petite bûche vegan (parce qu'elle le vaut bien), c'est ici qu'il faut cliquer !

 

Pour 8 bûchettes individuelles :

La génoise :
- 215 g de farine T65
- 130 g de sucre de canne
- 7 g de levure chimique
- 2 g de bicarbonate de soude
- 1 pincée de sel
- 30 g d'huile de tournesol
- 30 cl de lait de soja
- 10 cl de jus de citron

Pour la garniture/glaçage :
- 50 cl de lait de coco
- 120 g de crème dessert soja à la vanille
- 180 g de sucre de canne
- 15 g d'agar-agar
- Un peu de lait de coco si nécessaire
- Noix de coco rapée
- 200 g de chocolat pâtissier sans lait
- 25 cl de crème de soja
- Clémentines

Préparez d'abord votre garniture (qui fera aussi office de glaçage).
Dans une casserole sur feu moyen, versez le lait de coco, la crème dessert vanille, et le sucre de canne. Remuez au fouet pour bien mélanger. Versez en pluie l'agar-agar. Portez à ébullition 2-3 minutes sans cesser de remuer. 
Versez ensuite dans un saladier et placez au réfrigérateur durant au moins 5 heures.
Au bout de ce temps, lorsque la crème a bien figé, découpez-la en morceaux et mixez-la au mixeur plongeur pour obtenir une crème onctueuse et crémeuse. Allongez avec un peu de lait de coco si nécessaire. Réservez au frais.

Préparez maintenant votre génoise.
Préchauffez votre four à 180°C.
Mélangez tous les ingrédients secs. Dans un autre récipient, mélangez les ingrédients liquides et incorporez-les aux ingrédients secs. Mélangez de façon à obtenir une préparation homogène.
Chemisez un moule à génoise de 25cmx25cm avec du papier cuisson. Versez votre pâte à l'intérieur et enfournez durant 30 minutes.
Laissez votre génoise cuite complètement refroidir. Découpez-la en huit parts égales. Puis découpez-la en trois dans le sens de l'épaisseur.

Préparez votre ganache en plaçant dans une casserole, le chocolat coupé en morceaux et la crème de soja. Remuez sur feu doux jusqu'à obtention d'une crème homogène. Réservez.

Prélevez les suprêmes de clémentines.

Montez maintenant vos bûchettes.
Dans vos assiettes, déposez une première partie de génoise. Déposez une couche généreuse de ganache au chocolat. Saupoudrez d'un peu de noix de coco râpée. Déposez des morceaux de clémentines. Versez enfin une petite couche de garniture coco-vanille. Déposez la génoise intermédiaire, et renouvelez l'opération chocolat, noix de coco râpée, clémentines et garniture coco-vanille. Déposez la dernière couche de génoise. À l'aide d'une spatule ou d'un couteau, couvrez entièrement votre bûchette de garniture (qui fera ici office de glaçage). Avec une poche à douille, décorez à votre guise le dessus de votre bûchette avec la garniture. Couvrez de petits décors si vous le souhaitez. 

Gardez au frais le temps de servir, en les sortant 15 minutes avant de déguster.

Bon appétit et joyeuses fêtes ! 


ME SUIVRE...
ASSOCIATION