21 juil. 15

Pastiera napoletana vegan

 

PastieraNapoletana

Je vais vous parler de l'Italie... Et d'une de mes pâtisseries italiennes préférées, si ce n'est ma pâtisserie préférée tout court ! La pastiera napoletana...
Il s'agit d'une tourte sucrée napolitaine aux origines très lointaines. La légende veut que la sirène Parthénope, ayant élu domicile près de Naples, apparaisse tous les printemps pour offrir son chant aux habitants. Pour la remercier, ces derniers faisaient des offrandes alimentaires : du blé, des oeufs, de la ricotta, de l'eau de fleur d'oranger... La sirène fit parvenir tous ces mets jusqu'aux dieux qui, mélangeant tous les ingrédients, créèrent la pastiera. À l'époque, ce gâteau était dégusté tous les ans pour célébrer le printemps, notamment en raison de ce que ses ingrédients symbolisent : le blé pour la renaissance, l'oeuf pour le renouvellement perpétuel, l'eau de fleur d'oranger pour le printemps, et la ricotta (un fromage tout blanc) pour la pureté. 
La forme actuelle de la pastiera a été développée dans un couvent et se mange à la période de Pâques. Moi j'ai l'habitude d'en manger en juillet, pour mon anniversaire !

Il est difficile d'obtenir LA recette authentique de la pastiera, tout simplement parce qu'il n'y en a pas ! Chaque famille italienne a sa recette. Les ingrédients ne diffèrent pas ou presque (certaines recettes contiennent de la crème pâtissière), tout est une question de proportion... Certains aiment la pastiera plus ou moins humide, avec plus ou moins de fruits confits ou plus ou moins d'eau de fleur d'oranger... Moi je l'adore humide, avec plein de fruits confits et pleine à craquer d'eau de fleur d'oranger !

J'adorais en manger en Italie, cela m'a pris un peu de temps de la végétaliser, je partage enfin avec vous ma recette !
C'est un gâteau traditionnel généreux qui semble être fait pour être partagé. Quand je cuisine une pastiera, j'ai toujours envie de la découper et d'en apporter à la famille, aux amis, aux voisins... J'espère que cette recette vous ravira autant que moi !


Pour un moule à manqué de 26 cm de diamètre et 7 cm de hauteur :

Pour la pâte :
- 250 g de farine T65
- 100 g de margarine végétale
- 65 ml de lait végétal 
- 2 c-à-s de sucre de canne
- 1 pincée de sel non raffiné

Pour le blé :
- 200 g de blé non cuit
- 650 g de lait de soja
- 20 g de sucre de canne
- 20 g de margarine végétale
- 1 pincée de sel non raffiné

Pour la garniture :
- 150 g de noix de cajou non salées
- 100 ml d'eau
- 200 g de sucre de canne
- 200 g de fruits confits variés en dés
- 80 ml d'eau de fleur d'oranger
- 100 ml de lait de soja
- 3 c-à-s légèrement bombées de fécule de maïs
- 3 c-à-s d'eau
- Sucre glace pour la décoration

Faites tremper vos noix de cajou dans de l'eau au moins 10 heures.

Préchauffez le four à 180°C.

Faites cuire le blé sur feu moyen pendant 15 minutes avec le lait de soja, le sucre, la margarine et le sel. Remuez régulièrement puis réservez une fois cuit. Laissez refroidir.

Pendant ce temps préparez votre pâte. Mélangez la farine avec le sucre de canne et le sel. Incorporez la margarine et mélangez du bout des doigts, de façon à obtenir une semoule grossière. Ajoutez ensuite le lait végétal et mélangez bien jusqu'à obtention d'une pâte souple non collante. Réservez.

Mixez vos noix de cajou avec les 100 ml d'eau de façon à obtenir une crème bien lisse. C'est cette crème qui va remplacer la ricotta. 
Dans un grand récipient, mélangez la crème de noix de cajou avec les 200 g de sucre de canne à l'aide d'une spatule. Incorporez ensuite les fruits confits et le blé, mélangez bien. Versez l'eau de fleur d'oranger et 100 ml de lait de soja et mélangez de nouveau, toujours avec une spatule. 
Dans un petit récipient, mélangez les 3 cuillères à soupe de fécule de maïs et les 3 cuillères à soupe d'eau. Versez ensuite dans la préparation et mélangez. 

Étalez votre pâte en couche fine avec un rouleau à pâtisserie et placez-la dans votre moule à manqué préalablement chemisé de papier cuisson. Versez votre garniture dedans. Découpez des lanières dans la pâte excédentaire et disposez-les dessus. Enfournez pendant 1h15, la pastiera est cuite quand la garniture commence à brunir.

La pastiera se déguste froide, il faudra donc être patient à la sortie du four ! Elle se conserve au réfrigérateur. Traditionnellement, elle se prépare la veille pour le lendemain, voire même à déguster 2 jours après, pour laisser les saveurs pleinement se libérer. Buon appetito !

 

Pastiera

 

 


23 mai 14

Pain aux raisins

 

IMG_0009 - copie

 

Je vous avais montré cette recette il y a longtemps sur Instagram, il est temps de la partager ! Voici donc la recette gourmande, pour le petit déjeuner ou le goûter, d'un pain fourré à la crème pâtissière et aux raisins. Tout est dit ici, alors place à la marche à suivre !


Pour environ 8 pains aux raisins :

La pâte :
- 400 g de farine de blé T65
- 65 g de sucre de canne
- 2 cuillères à soupe d'huile de tournesol
- 30 g de levure de boulanger fraiche
- 230 ml d'eau tiède

Les raisins :
- 75 g de raisins secs
- 2 cuillères à soupe de rhum blanc
- 3 cuillères à soupe d'eau

La crème pâtissière :
- 370 ml de lait de soja vanille
- 60 g de sucre de canne
- 30 g de margarine végétale
- 35 g de fécule de maïs

 

Placez vos raisins dans un bol avec l'eau et le rhum, et réservez afin de les réhydrater.

Placez votre levure dans un verre avec un peu d'eau tiède destinée à la préparation de la pâte. Mélangez bien et réservez 10 minutes.
Dans un récipient, placez la farine de blé, le sucre et l'huile de tournesol. Incorporez la levure et le reste d'eau. Mélangez jusqu'à obtention d'une boule de pâte homogène (si elle reste collante, ajoutez un peu de farine), puis pétrissez une dizaine de minutes.
Placez dans un récipient fariné et couvert d'un linge humide. Laissez lever une bonne heure dans une pièce chaude et sans courant d'air.

Préchauffez votre four à 180°C.

Préparez votre crème pâtissière en plaçant dans une casserole sur feu moyen le lait de soja vanille, le sucre de canne et la margarine. Remuez au fouet et lorsque tout est fondu, incorporez la fécule de maïs. Gardez sur feu moyen sans cesser de remuer au fouet jusqu'à épaississement. Retirez ensuite du feu et réservez.

Étalez votre pâte au rouleau à pâtisserie pour obtenir un rectangle grand comme une feuille A4 (environ).
Étalez la moitié de votre crème pâtissière et laissez figer 2/3 minutes, puis versez le reste en répartissant bien. Déposez votre raisins de façon homogène. 
Enroulez votre pâte sur elle-même dans le sens de la longueur en faisant attention à ne pas trop presser (la crème pâtissière risque de sortir sinon). Découpez des tranches d'environ 2 cm d'épaisseur (ou moins si vous les souhaitez fins) et placez-les couchés sur une plaque couverte de papier cuisson.

Enfournez environ 20 minutes (surveillez car tout dépend du four et de l'épaisseur de vos pains aux raisins) jusqu'à ce qu'ils soient dorés.

Pour décorer, vous pouvez mélanger un peu de sucre glace à un peu d'eau froide et versez dessus.

27 avr. 14

Tartelettes amandes et myrtilles

 

IMG_9902 - copie

 

Cela faisait longtemps que j'avais envie de faire des tartelettes toutes blanches ! Je les trouve toutes jolies, elles donnent envie de croquer dedans.

La recette est assez simple en soi, puisqu'elle se compose d'une pâte, de fruits mixés et lait d'amandes figé.

J'ai choisi la myrtille, car son goût s'allie bien avec l'amande, en plus de contraster au niveau des couleurs. Assez peu calorique, il contient du sorbitol qui est un stimulant de la vésicule biliaire.

Le lait d'amandes est quant à lui naturellement légèrement sucré. Il est donc parfait pour les desserts et contient en plus des vitamines et des minéraux (fer, magnésium, calcium...). Mieux vaut le faire maison pour préserver au mieux les bienfaits des amandes ! Je n'ai pas encore de recette à vous proposer, ça viendra peut-être !


Pour 4 tartelettes :

La pâte :
- 160 g de farine de blé T65
- 100 g de margarine végétale
- 2 cuillères à soupe de sucre de canne
- 2 cuillères à soupe de fécule de maïs
- Lait de soja vanille (ou autre lait végétal)

Les fruits mixés :
- 100 g de myrtilles fraiches
- 1 cuillère à soupe de sucre de canne

L'amande :
- 125 ml de lait d'amandes
- 25 ml de crème d'amandes
- 30 g de sucre de canne très blond (ou de sucre glace bio)
- 7 g de fécule de maïs


Préchauffez votre four à 180°C.

Préparez votre pâte en plaçant dans un récipient la farine, le sucre de canne et la fécule. Ajoutez la margarine, et mélangez de bout des doigts pour obtenir une semoule grossière. Incorporez ensuite un peu de lait de soja vanille et pétrissez de façon à obtenir une pâte souple et non collante.

Étalez votre pâte au rouleau à pâtisserie et placez-la dans vos moules. Piquez-la à l'aide d'un couteau ou d'une fourchette et faites cuire environ 15 minutes.
Une fois cuit, réservez.

Mixez vos myrtilles avec le sucre. Disposez une cuillère à soupe au fond de chaque tartelette.

Versez le lait d'amandes, la crème d'amandes et le sucre dans une casserole et placez sur feu moyen. Remuez au fouet. Lorsque la préparation est tiède, ajoutez la fécule de maïs et remuez sans cesse. Lorsque le liquide commence à épaissir, retirez du feu, et versez équitablement sur vos tartelettes. Égalisez bien, puis placez au moins une heure au réfrigérateur pour que cela finisse de figer.

22 juil. 13

Ladoo - Pâtisserie indienne à la farine de pois chiche

 

IMG_9291 copie

 

Les ladoo sont de petites pâtisseries indiennes à base de farine de pois chiche (appelée Besan en Inde). Assez simples à faire, on y retrouve des saveurs typiques comme la cardamome, ou encore la pistache.

 

Pour une dizaine de ladoo :

- 150 g de farine pois chiche
- 65 g de sucre de canne
- 2 gousses de cardamome (réduite en poudre)
- 2 cuillères à café de purée de pistache ou 10 pistaches non salées coupées en morceaux
- 60 g de margarine végétale

 

Dans une casserole placée sur feu doux, versez la farine de pois chiche et ajoutez la margarine. Mélangez bien à l'aide d'une cuillère en bois. Ne soyez pas surpris, au départ la préparation paraît un peu sèche. Faites cuire 15 minutes sur feu doux.
Au bout de 15 mnutes, la farine de pois chiche aura cuit et le corps gras va ressortir de manière à ce que la préparation s'homogénéise et forme une boule (si si, ayez confiance, moi j'y croyais pas jusqu'au dernier moment !). Retirez du feu.

Ajoutez le sucre, la cardamome et les pistaches (ou la purée). Mélangez bien et laissez la préparation refroidir. Lorsque c'est froid, formez des boules de la taille d'une noix. Décorez avec un peu de purée de pistaches/pistaches concassées/sucre glace, et gardez au frais.

Parfaits à déguster avec un tchaï !


ME SUIVRE...
ASSOCIATION